Saint-Denis : Au volant d’une voiture volée, il refuse le contrôle et fonce sur les policiers qui ouvrent le feu


Illustration. (Adobe Stock)

Une patrouille de police a repéré un automobiliste au volant d’une voiture volée ce jeudi soir à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le conducteur a refusé de s’arrêter et a foncé sur les fonctionnaires. L’un a ouvert le feu.

INFO ACTU17. Rien n’a pu arrêter cet homme, très déterminé à prendre la fuite, à tout prix. Des policiers en patrouille ont repéré un SUV de marque Nissan peu avant 20 heures ce jeudi soir, sur l’avenue du Colonel Fabien à Saint-Denis. Après vérifications, ils ont constaté que ce Nissan Xtrail était faussement immatriculé et qu’il avait en plus était volé le 22 novembre dernier, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

Les fonctionnaires ont décidé de suivre discrètement le suspect qui était seul dans le véhicule. Ce dernier s’est peu après retrouvé bloqué dans le flot de la circulation. Les deux policiers ont donc décidé de l’interpeller mais la situation s’est compliquée.

Acculé, un policier ouvre le feu à deux reprises

Se sentant pris au piège, le conducteur a percuté plusieurs autres véhicules pour se frayer un chemin et a accéléré, roulant au passage sur le pied de l’un des policiers. Le chauffard a pris la fuite et l’alerte a été donnée.

Quelques instants après, le véhicule du suspect a été repéré à hauteur du boulevard Mermoz, où des policiers ont tenté de l’arrêter en se plaçant devant lui. L’homme a accéléré de nouveau, fonçant délibérément sur les fonctionnaires. L’un qui était acculé a ouvert le feu à deux reprises, touchant une portière du SUV. Le chauffard a tout de même poursuivi sa course effrénée.


Le véhicule retrouvé encastré dans un fourgon à Pierrefitte

La voiture volée a finalement été retrouvée au 3 villa des Joncherolles à Pierrefitte-sur-Seine, encastrée dans un fourgon en stationnement, à moins de 2 kilomètres du lieu où le mis en cause a forcé le barrage de police. Les enquêteurs n’ont pas trouvé de traces de sang dans l’habitacle de la voiture, vide de tout occupant.

Un suspect bien connu des services de police a été identifié selon une source policière. En outre, trois policiers légèrement blessés au cours de cette intervention périlleuse se sont rendus à l’hôpital. Ils ont déposé plainte.

Une enquête pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique et refus d’obtempérer a été ouverte et confiée à la sûreté territoriale de la Seine-Saint-Denis.