Saint-Ouen : De nombreux fusils, des pistolets-mitrailleurs et des munitions découverts dans un parking


Des nombreuses armes ont été saisis dans un parking du passage Elizabeth à Saint-Ouen. (capture écran Google)

Les policiers ont découvert un arsenal d’armes qui était dissimulé dans un parking souterrain de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), dans la cité Emile-Zola, ce lundi.


Ils étaient à la recherche d’un véhicule volé et ont découvert de nombreuses armes à feu. Les policiers de Saint-Ouen pistaient une Peugeot 3008 de location, équipée d’un tracker (une balise GPS, ndlr) lorsqu’ils ont fait cette découverte de taille. Le véhicule avait été volé au début de l’année à Montmorency (Val-d’Oise) raconte Le Parisien.

La Peugeot se trouvait dans le parking souterrain d’un immeuble situé passage Elizabeth, dans la cité Emile-Zola, à l’intérieur d’un box qui n’avait pas été verrouillé.

Elle était équipée de fausses plaques d’immatriculation. Mais ce n’est pas ce qui a attiré le plus l’attention des fonctionnaires.

Des fusils et des pistolets-mitrailleurs

Ces derniers ont fouillé le box et ont découvert de nombreuses armes. Trois fusils de chasse Winchester, dont l’un était équipé d’une lunette de visée, ainsi que trois pistolets automatiques, dont deux chargés, ont été saisis.


Au fond du garage, ils ont également trouvé un sac de sport. A l’intérieur se trouvait un pistolet-mitrailleur de type Uzi avec ses 32 munitions. Un second pistolet-mitrailleur de marquer Berretta se trouvait aussi là. Un fusil à pompe a également été découvert.

L’ensemble des armes était enveloppé dans du cellophane. Des brassards de police ont aussi été saisis.

La BRB en charge du dossier

Les investigations ont été confiées aux policiers de la Brigade de répression du banditisme (BRB). Ils devront déterminer à qui appartiennent ses armes et à quoi elles devaient servir.

Le passage Elisabeth est connu pour être un point de deal, comme d’autres lieux à Saint-Ouen, où les forces de l’ordre ont réalisé plusieurs belles prises de drogues, notamment de cannabis, ces dernières semaines. Ce fut notamment le cas dans la cité des Boute-en-Train la semaine dernière, ainsi qu’au début du mois de mai dans deux affaires distinctes.