Saint-Ouen : 18 kg de cannabis, de la cocaïne et près 6200 € saisis lors d’une opération de police


La police a saisi 18 kg de cannabis et plus de 200 grammes de cocaïne dans plusieurs logements à Saint-Ouen.

Une opération de police s’est déroulée dans la cité des Boute-en-Train à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) ce mardi après-midi. Les policiers ont interpellé trois individus et fait une belle saisie de produits stupéfiants.

INFO ACTU17. Nouvelle prise de drogues pour les policiers de Seine-Saint-Denis ce mardi, lors d’une opération. Ces derniers ont agi dans le cadre d’une enquête ouverte pour trafic de stupéfiants.

Les policiers locaux étaient assistés de leurs collègues du Groupe de soutien opérationnel (GSO) de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Paris (CSI 75), ainsi que de deux équipes cynophiles spécialisées dans la détection de stupéfiants.

Les forces de l’ordre ont investi un immeuble de la rue des Boute-en-Train vers 15h30 et ont procédé à trois interpellations. Des perquisitions ont ensuite été réalisées dans plusieurs logements et se sont révélées fructueuses.

6140 euros en numéraire et 228 grammes de cocaïne

Durant ces recherches, les fonctionnaires ont saisi 15,4 kg de résine de cannabis, 2,6 kg d’herbe de cannabis, mais également 228 grammes de cocaïne. Par ailleurs, 51 tubes contenant des cigarettes artisanales ont été appréhendés. Des dizaines de liasses de billets ont été aussi trouvées pour un montant total de 6140 euros.


Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue et les investigations menées par le commissariat de la ville se poursuivent.

11 kg de cannabis et près de 20 000 euros appréhendés la semaine dernière

La semaine passée à Saint-Ouen, les forces de l’ordre avaient déjà saisi près de 11 kg de cannabis en quelques heures, dans deux affaires différentes. Près de 20 000 euros avaient également été découverts et l’un des mis en cause était muni d’une arme de poing de calibre 9 mm.

65 kg de cannabis et 385 000 euros ont également été trouvés dans un appartement de Bagnolet au début du mois de mai. Un homme a été interpellé dans cette enquête. Quelques mois plus tôt, en février, les fonctionnaires de l’Office anti-stupéfiants (OFAST) avaient arrêté sept individus et saisi 4,8 tonnes de cannabis en provenance du Maroc, à Villepinte.