Sarthe : Un policier affecté à la CRS 10 s’est suicidé.

Illustration. (Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock)

Nouveau suicide dans les rangs de la police nationale ce jeudi.


Un policier affecté à la Compagnie républicaine de sécurité (CRS 10) du Mans dans la Sarthe s’est donné la mort avec son arme de service ce jeudi soir. Il s’agirait du 11ème policier à se suicider depuis le 1er janvier.

Régis R. était âgé de 42 ans. Ce vendredi matin, l’émotion a été très forte à l’annonce de sa mort. Le policier était très apprécié de ses collègues. Ce dernier devait repartir en déplacement ce matin, en région parisienne, pour plusieurs jours. La CRS 10 était déjà engagée sur les missions de maintien de l’ordre samedi dernier à Paris. Pour l’heure, les raisons de son geste restent inconnues.

Une lettre laissée

Le policier qui s’est donné la mort a choisi de laisser une lettre nous indique une source policière. Dans son récit, le CRS met en cause « les conditions de travail » et le problème « des évolutions de carrière ».

Un appelle du DGPN à signaler les agents en « situation de fragilité »

Ce lundi, le Directeur général de la police nationale (DGPN) Eric Morvan a diffusé un télégramme adressé à toutes les directions. Dans cette note, le DGPN demande à la hiérarchie policière de signaler les agents en « situation de fragilité », indiquant que 10 policiers se sont ôté la vie depuis le début de l’année.

« Ce constat douloureux doit nous amener collectivement, à nous rappeler le devoir de soutien de toute la chaîne hiérarchique, du chef de service à l’encadrement de proximité, et la solidarité entre collègues » explique Eric Morvan.

36 policiers se sont suicidés en 2018, tout comme au moins 31 gendarmes. En 2017, ce sont 51 policiers qui s’étaient ôté la vie.