Savoie : Un forcené tire sur les gendarmes, il est mortellement neutralisé par le GIGN


Illustration. (photo EPA/Étienne Laurent/Maxppp)

Un forcené de 44 ans a été mortellement blessé par les gendarmes ce lundi soir vers 19 heures, alors qu’il venait d’ouvrir le feu sur les militaires.


Les habitants de la petite commune de Saint-François-de-Sales (Savoie) sont sous le choc ce mardi matin. Un habitant du hameau de la Magne, âgé de 44 ans, s’est retranché à son domicile lundi vers 9 heures, alors que sa mère se trouvait dans le logement indique France Bleu. Le mis en cause était armé d’un fusil.

Les hommes du GIGN d’Orange (Vaucluse) ont été sollicités et ont pris en charge l’intervention. Les militaires ont entamé des négociations avec le quadragénaire, qui n’ont malheureusement pas abouti. Les forces de l’ordre ont appris en fin de journée que le forcené menaçait sa mère. Au moment d’évacuer cette dernière, vers 19 heures, l’homme a tiré sur les gendarmes, tuant leur chien d’intervention. Les militaires ont riposté, le blessant mortellement.

Le parquet a indiqué que le mis en cause souffrait de troubles psychiatriques et qu’il était « en crise » au moment du drame. Il a demandé aux gendarmes « de le flinguer » et tenait « des propos incohérents ».

L’IGGN a été saisie

Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique. Une seconde enquête a été confiée à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), comme à chaque fois qu’un gendarme fait usage de son arme. Les trois militaires impliqués sont entendus sous le régime de la garde à vue précise France Bleu.