Seine-Saint-Denis : Une voiture percute volontairement plusieurs personnes à Montfermeil


Une voiture fonce sur des piétons dans la cité des Bosquets à Montfermeil. (capture vidéo Twitter / @Alcantara390)

Un automobiliste a foncé délibérément sur un groupe de jeunes et a percuté plusieurs d’entre eux, samedi soir à Montfermeil (Seine-Saint-Denis). La scène a été filmée par un témoin et la vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

La scène particulièrement violente a eu lieu dans la cité des Bosquets à Montfermeil, ce samedi vers 23 heures. Un riverain filme un groupe de jeunes depuis sa fenêtre, lorsque soudain une voiture déboule à toute vitesse sur eux.

Deux piétons violemment percutés

« Il va les écraser, il va les écraser ! », hurle l’habitant qui filme la scène. La collision avec la voiture projette deux personnes dans les airs. La vidéo dure à peine quelques secondes. Bien assez pour voir l’ensemble de l’action.

Un groupe d’individus marchait sur la chaussée lorsque le chauffard a foncé sur eux. Plusieurs piétons sont parvenus à esquiver la voiture in extremis, mais deux d’entre eux n’ont pas eu cette chance. Ils ont été fauchés très violemment. On peut les voir percuter le pare-brise du véhicule avant d’être projetés dans les airs.

Une deuxième séquence a été filmée d’un autre point de vue. On aperçoit les deux victimes qui finissent par se relever, alors que le véhicule continue de rouler quelques mètres avant de s’immobiliser.

Des circonstances troubles

Depuis sa diffusion sur les réseaux sociaux ce dimanche, la scène a été largement commentée par les internautes. Des riverains évoquent un possible règlement de comptes entre une bande de la cité des Dahlias, à Gagny, et une autre des Bosquets, à Montfermeil. Cette version a été confirmée par une source policière qui s’est confiée au journal Le Parisien, qui précise que l’agression serait consécutive à une « banale » histoire de trafic de stupéfiants.

Des jeunes de la cité des Bosquets se seraient rendus à Gagny pour récupérer de la drogue, mais la transaction se serait mal passée, « donc les types de Gagny sont revenus », selon cette même source. En tout cas, aucune plainte n’a été recensée à la suite de ces faits et aucune interpellation n’a eu lieu, rapporte le quotidien francilien.