Six policiers de Seine-Saint-Denis placés en garde à vue dans les locaux de l’IGPN


Illustration. (©PHOTOPQR/LE PARISIEN/Maxppp)

Les six policiers de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Seine-Saint-Denis (CSI 93) sont soupçonnés d’avoir racketté des dealers. Ils ont été placés en garde à vue ce lundi.

Six policiers de la CSI 93, dont au moins un officier, sont interrogés depuis ce lundi matin par les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction du tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis) rapporte Le Point. Un septième a été entendu dans le cadre d’une audition libre.

Les fonctionnaires de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) de la préfecture de police, sont soupçonnés de détournement d’argent, d’extorsion de fonds et de détournement de scellés. Des faits présumés qui auraient été commis sur des délinquants, notamment des trafiquants de drogue indique l’hebdomadaire.

Par ailleurs, des perquisitions ont été réalisées au domicile de certains des suspects sans que l’on sache à ce stade si les enquêteurs ont découvert des éléments les mettant en cause. Selon BFMTV, les policiers ont été interpellés à leur domicile.

A l’issue de leur garde à vue, les fonctionnaires pourraient être déférés devant un juge d’instruction en vue de leur mise en examen, selon les avancées de l’enquête et les éléments recueillis lors des investigations.