Soupçonné de financement du terrorisme, un avocat placé en garde à vue à la DGSI.


Illustration (Mike Fouque / Shutterstock)

Un avocat, connu pour avoir représenté plusieurs djihadistes, a été placé en garde à vue ce mardi dans les locaux de la DGSI.


L’homme a été interpellé ce mardi matin. Les enquêteurs soupçonnent ce pénaliste d’avoir versé des fonds à un intermédiaire, dans le but de financer le retour en France de Maximilien Thibaut, un djihadiste originaire de Seine-et-Marne qui se trouverait actuellement en Irak.

L’avocat du barreau de Paris a été placé en garde à vue ce matin par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), pour « financement du terrorisme » révèle Le Parisien.

Époux de Mélina Boughedir

Maximilien Thibaut a rejoint les rangs de l’EI en 2015. L’homme a depuis été porté disparu. Ce Français âgé de 33 ans est l’époux de Mélina Boughedir.

Cette dernière avait été capturée durant l’été 2017 par les forces irakiennes, avant d’écoper d’une peine de prison à vie, un an plus tard, à Bagdad.

Un virement de 20 000 euros

Dans cette enquête, les policiers de la DGSI qui travaillent avec ceux de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) se demandent si un ancien virement d’un montant de 20 000 euros, réalisé par le pénaliste, n’aurait pas été destiné à faire rentrer Maximilien Thibaut, en France.

Plusieurs djihadistes français détenus en Syrie et en Irak ont déjà fait appel aux services de cet avocat. Reste à savoir si ce dernier a franchi ou non, la ligne rouge.

Le parquet de Paris n’a pas souhaité répondre aux sollicitations du journal francilien concernant cette affaire.