Sri Lanka : Les attentats ont été commis «en représailles à Christchurch», selon l’enquête


Une série d'attentat a visé des églises et des hôtels du Sri Lanka. (photo témoin Twitter)

Les premiers éléments de l’enquête montrent que les attentats au Sri Lanka ont été commis « en représailles à Christchurch » a annoncé ce mardi le vice-ministre srilankais de la Défense.

Alors que le dernier bilan des attaques sanglantes au Sri Lanka fait état d’au moins 310 morts et plus de 500 blessés, le gouvernement sri-lankais a annoncé que les attentats avaient été commis « en représailles à Christchurch », la tuerie en Nouvelle-Zélande ayant fait 50 morts et 50 blessés le mois dernier.

« Les investigations préliminaires ont révélé que ce qui s’était passé au Sri Lanka avait été commis en représailles à l’attaque contre les musulmans de Christchurch », a déclaré devant le Parlement, Ruwan Wijewardene.

40 suspects arrêtés

Pour l’heure, les autorités ont arrêté 40 suspects alors que les attentats ont été attribuées à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama’ath (NTJ), a annoncé la police ce lundi.

Le ministère des Affaires étrangères sri-lankais a par ailleurs déclaré ce lundi que 31 étrangers avaient été identifiés parmi les victimes, dont un Français.