Strasbourg : Déguisé en voleur, il monte sur un radar fixe pour dénoncer «le racket de l’État»


Yannick Krommenacker s’est déguisé en voleur avant de se percher sur un radar fixe nouvelle génération. (capture vidéo DR)

Les forces de l’ordre ont été contraintes de faire appel à la grande échelle des pompiers pour le faire descendre du radar.

Il ne s’agit pas de la première opération de communication de ce trentenaire strasbourgeois. Cette fois, elle a nécessité l’intervention des policiers et des pompiers. Ce vendredi sur le quai Pasteur à Strasbourg, Yannick Krommenacker s’est déguisé en voleur avant de se percher sur un radar fixe nouvelle génération.

Il lance des faux billets aux passants

Expérimenté dans l’art de faire parler de lui, le strasbourgeois est parvenu à faire se déplacer nombre de journalistes. Les caméras de France 3 Grand Est étaient d’ailleurs présentes pour immortaliser son action.

L’activiste a lancé des billets factices et d’anciens procès-verbaux de contraventions vers les curieux rassemblés au pied du radar. Il entend ainsi dénoncer le « racket de l’État ».


Une action similaire l’année dernière

En mai 2018, le trentenaire s’était déguisé en poulet pour dénoncer les radars fixes, précisant en avoir « marre de se faire plumer ». Il avait également payé une amende avec 5 000 pièces de centimes d’euros.

Aucune dégradation

À l’issue de son opération de communication ce vendredi, l’homme a été relâché par la police. Il a été libéré après quelques minutes passées auprès d’eux car aucune dégradation n’avait été commise.

En novembre dernier, l’activiste a été condamné à quatre mois de prison pour avoir bloqué l’autoroute A35 avec quatre camarades lors d’une manifestation de « gilets jaunes ».