Strasbourg : Il tue son ex-compagne, découpe son corps et l’abandonne en forêt


Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/IP3 Press/Maxppp)

Des restes humains qui seraient ceux d’une femme de 25 ans ont été découverts par les enquêteurs. Son ex-compagnon est accusé de l’avoir tuée, avant de découper son corps et de l’abandonner dans la forêt de Vendenheim, au nord de Strasbourg (Bas-Rhin). Il doit être mis en examen ce lundi.


Les policiers de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Strasbourg viennent vraisemblablement de faire la lumière sur la disparition d’une femme âgée de 25 ans, mère de quatre enfants en bas âge. Elle n’avait plus donné le moindre signe de vie depuis le 23 décembre dernier raconte le quotidien Les Dernières nouvelles d’Alsace.

Cette dernière qui est d’origine turque, était séparée de son ex-compagnon depuis peu. C’est cet homme âgé de 42 ans qui lui a rendu visite à son appartement situé dans le quartier de la Montagne-Verte à Strasbourg, le jour où elle a disparu. Ce dernier l’aurait surpris avec un autre homme, ce qu’il n’aurait pas supporté.

L’un des enfants qui est âgé de 5 ans, a raconté aux policiers qu’une dispute avait éclaté lors de la rencontre avec sa mère. L’ex-concubin aurait amené de force la jeune femme dans la salle de bain et aurait fermé la porte. Il en serait ressorti seul, expliquant aux enfants que leur mère allait bien, avant de les conduire chez son ex-belle-mère.

Des traces de sang dans la salle de bain

Inquiète de ne plus avoir de nouvelles de la jeune femme de 25 ans, sa sœur a donné l’alerte. Dans l’appartement, les enquêteurs n’ont pas retrouvé le corps de la mère de famille mais ont constaté des traces de sang dans la salle de bain. Les enfants ont confirmé – avec leurs mots – que leur mère dormait par terre et que son visage était en sang.


L’enquête s’est accélérée. L’ex-compagnon a été interpellé ce samedi et a été placé en garde à vue. Déjà connu des services de police pour des faits de violences et de menaces sur conjoint, il a évoqué une altercation avec son ex-compagne le 23 décembre, disant ne pas avoir porté de coup.

Le corps aurait été déplacé dans une malle

L’un des amis du suspect a lui aussi été placé en garde à vue et interrogé. L’homme âgé de 48 ans a raconté aux fonctionnaires qu’il avait aidé le mis en cause à transporter une malle dans son véhicule, pensant qu’il s’agissait de résine de cannabis. Ce dernier a déjà été condamné par le passé pour trafic de stupéfiants. Il a indiqué aux policiers le lieu où il avait amené le suspect.

Les enquêteurs de la DIPJ se sont rendus à l’endroit donné ce lundi matin, dans la forêt de Vendenheim. C’est là qu’ils ont trouvé un corps démembré qui serait celui de la mère de famille. La malle qui aurait servi à transporter ces restes humains a été découverte dans l’Ill. Elle avait été jetée dans l’eau.

Une information judiciaire a été ouverte du chef de « meurtre par conjoint ou ex-conjoint ». Le suspect principal de 42 ans doit être déféré en vue de sa mise en examen. Son ami va lui aussi être présenté à un juge et pourrait être poursuivi pour complicité.