Suicides et agressions : Les syndicats de policiers annoncent une «marche de la colère» historique


Illustration Actu17 ©

La coupe est pleine pour les policiers, et leurs syndicats ont décidé de le faire savoir.

Dégradation des conditions de travail, fléau du suicide, régime des retraites… La plupart des organisations syndicales ont décidé d’alerter les autorités en se rejoignant dans une « marche nationale de la colère ». Le rendez-vous est pris pour le mercredi 2 octobre prochain.

Ces syndicats de policiers ont publié un communiqué commun, ce mardi, indiquant qu’ils souhaitent attirer l’attention des autorités sur l’exaspération qui gagne les forces de l’ordre. Ils y appellent « « tous les corps de policiers » à manifester.

Des suicides en hausse chez les forces de l’ordre

Très élevé depuis plusieurs années, le taux de suicide dans la police est en forte hausse. 48 fonctionnaires de police ont mis fin prématurément à leur vie depuis le début de l’année, selon un décompte non officiel. 35 policiers et 33 gendarmes ont mis fin à leurs jours en 2018.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé la mise en place d’un nouveau numéro de téléphone dédié aux policiers qui ont besoin d’une écoute ou d’un soutien psychologique. Joignable 24h/24 et 7j/7, il est géré par un sous-traitant spécialisé qui met à disposition des psychologues.