Toulouse : Interpellé en pleine livraison de drogue par la BAC, cet «Uber shit» gagnait 200€ par jour


Près de 11 kg de cannabis ont été saisis dans la voiture de cet homme.

Un livreur de drogue très actif dans la région toulousaine est tombé sur la BAC durant sa tournée. Il a tenté d’échapper aux policiers, en vain. L’homme âgé de 33 ans a été envoyé en prison jusqu’à son jugement.

Au chômage mais très occupé. Un homme de 33 ans était au volant de sa voiture, une Opel Astra, ce mardi peu avant 13 heures, à Toulouse (Haute-Garonne) lorsque les policiers de la Brigade anticriminalité l’ont aperçu sur la route d’Albi. Les forces de l’ordre étaient en surveillance. Le conducteur a tenté de prendre la fuite et s’est introduit dans une résidence.

Le fuyard a abandonné sa voiture mais a rapidement été interpellé. Cet homme âgé de 33 ans, qui a déjà six mentions sur son casier judiciaire, a été placé en garde à vue. Dans son véhicule, les policiers ont découvert 10,7 kilos d’herbe de cannabis et la somme de 1060 euros. Du matériel de conditionnement a été découvert chez lui lors de la perquisition.

Une quarantaine de clients livrés chaque jour

Le trentenaire était en pleine livraison de drogue. Sans emploi, il avait trouvé une juteuse occupation d’« Uber shit » et livrait une quarantaine de clients par jour. Ces derniers passaient leur commande par l’intermédiaire d’un numéro de téléphone diffusé sur les réseaux sociaux, puis étaient livrés à domicile par le trentenaire. L’homme percevait près de 200 euros par jour grâce à son trafic selon une source proche de cette enquête, confirmant une information de La Dépêche.

A l’issue de sa garde à vue, le mis en cause a été déféré pour être jugé en comparution immédiate. Mais son procès a été reporté au 28 janvier prochain. En l’attente, il a été placé en détention provisoire.