Toulouse : Un jeune homme de 19 ans tué par balle, 2 suspects interpellés


Illustration. (photo Remy Buisine ©)

La rapidité d’intervention des policiers leur a permis de repérer une voiture en fuite, peu après une fusillade survenue dans un quartier sensible de Toulouse (Haute-Garonne).

Un jeune homme de 19 ans a été tué par balle dans le quartier des Izards à Toulouse, ce lundi vers 22h45, rapporte La Dépêche. Ce meurtre intervient deux semaines après une autre fusillade qui a fait un mort et deux blessés au nord de la ville.

Alertés, les pompiers et le SMUR ont porté secours à la victime touchée par au moins une balle. Grièvement blessé, le jeune homme a été transporté en urgence à l’hôpital Purpan. Son pronostic vital était engagé. Malgré les efforts des médecins, il est décédé vers 1 heure du matin.

Très peu de temps après que les coups de feu ont retenti dans la rue, un équipage de police a repéré une voiture en train de s’enfuir à toute vitesse des lieux de la fusillade dans le secteur des Trois-Cocus. Une course-poursuite s’est déclenchée et s’est terminée près de l’hippodrome de la Cépière, à proximité du Mirail. Les fuyards ont abandonné leur véhicule qui apparaissait être volé.

Deux suspects interpellés, des armes retrouvées

Un hélicoptère de la gendarmerie a survolé la zone pour aider les policiers à repérer les suspects. Vers minuit, deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils tentaient de se cacher dans les concessions automobiles de la rue Nicolas Vauquelin.


Dans le véhicule des fuyards, les fonctionnaires ont découvert et saisi des armes à feu et notamment des pistolets-mitrailleurs, rapporte le quotidien régional. L’analyse de ces armes par la Police technique et scientifique (PTS) permettra peut-être de faire avancer d’autres enquêtes en cours.

En un mois, trois fusillades ont éclaté dans la Ville rose. Le 10 août dernier, des tirs mortels ont retenti dans le quartier des Izards. Si la famille du défunt assure qu’il était étranger au trafic de stupéfiants, les policiers de la Division criminelle du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse continuent d’explorer cette piste.

Un réseau démantelé fin juin

Ces violences armées interviennent après que la brigade des stupéfiants de la Sûreté départementale a démantelé un réseau de trafiquants de drogue, à la fin du mois de juin. Ces derniers agissaient dans ce même quartier. Il semble que l’opération ait déstabilisé le milieu criminel.

Samedi soir dans ce secteur, un jeune homme de 29 ans a été blessé par balle à une jambe. Les enquêteurs tentent de déterminer avec exactitude les circonstances de ces tirs, qui pourraient être liés à un vol de deux-roues.