Un attentat terroriste prévu le 17 novembre a été déjoué confirme Christophe Castaner.


Illustration. (Birdog Vasile-Radu / Shutterstock)

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a confirmé ce vendredi matin qu’un attentat terroriste prévu le 17 novembre lors du premier jour de la mobilisation des Gilets jaunes, a été neutralisé.

« Quelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des gilets jaunes, un groupe s’était constitué et s’était intitulé « Ça va saigner le 17 ». C’était une attaque terroriste, nous l’avons neutralisée » a expliqué Christophe Castaner sur le plateau de France 2.

Le ministre de l’Intérieur n’en a pas dis plus sur le lieu visé ou le mode opératoire mais selon les informations du journal Le Parisien, ce sont quatre individus qui ont été placés en garde à vue le 13 novembre. Alors que l’un avait été extrait de prison, les trois autres avaient été interpellés à Saint-Étienne (Loire).

Quatre suspects mis en examen

Il s’agit de deux frères âgés de 23 et 35 ans connus pour leur radicalisation. Un troisième suspect de 52 ans a été arrêté, tout comme un quatrième âgé de 25 ans, qui a quant à lui été extrait de sa cellule de prison ce jour là.

Ce dernier est considéré comme étant le leader du groupe. Il est écroué dans le cadre d’une affaire de terrorisme.


Les quatre suspects avaient été placés en garde à vue, avant d’être mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

Un fusil et des cartouches découverts

Les mis en cause n’avaient pas défini précisément une cible. Toutefois, les enquêteurs ont retrouvé chez l’un des suspects une arme de chasse accompagnée de 7 cartouches.

Par ailleurs, l’un des deux frères cherchait à se procurer un fusil de type Kalachnikov détaille le journal francilien.