Un homme armé prend plusieurs personnes en otage à Saint-Laurent-du-Var, dans un salon de coiffure


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock).

Un homme a pris plusieurs personnes en otage ce mercredi après-midi dans un salon de coiffure de Saint-Laurent-du-Var, près de Nice (Alpes-Maritimes).

La situation a duré environ une heure. Un homme âgé d’une trentaine d’années a retenu six personnes en otage vers 15h15, dans le salon de coiffure « Carré VIP » situé sur l’avenue du Général Leclerc à Saint-Laurent-du-Var indique Nice Matin.

L’agresseur a d’abord pénétré dans l’établissement en demandant à voir le directeur. La manageuse lui a répondu qu’il était absent et l’homme a alors exhibé une arme de poing, annonçant qu’il s’agissait d’une prise d’otages. Six clients, trois employés et deux enfants se trouvaient dans le salon à ce moment-là.

La BAC intervient

Le preneur d’otages a alors fait sortir tout le monde, à l’exception de deux hommes. Les forces de l’ordre sont rapidement arrivées sur place et les policiers du RAID ont été sollicités. Les fonctionnaires de la Brigade anticriminalité (BAC) d’Antibes ont pris en charge cette intervention et ont formé une colonne afin de pouvoir intervenir rapidement si la situation l’exigeait.

Le mis en cause s’est finalement rendu de lui-même vers 15h45 précise BFMTV. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Âgé de 38 ans, il est inconnu des services de police. L’homme a déclaré qu’il se sentait persécuté par les Corses, ajoutant qu’il cherchait une protection en réalisant cette prise d’otages.


Aucune des victimes n’a été blessée. Ces dernières qui sont choquées, ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers et vont recevoir un suivi psychologique. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Cagnes-sur-Mer. L’interpellé devrait faire l’objet d’un examen de comportement.

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a réagi sur Twitter et a félicité les policiers intervenants.

A Nice ce mercredi après-midi, une femme munie d’une arme de poing a été maîtrisée et interpellée alors qu’elle tirait en l’air, devant le poste de la police municipale. Elle a été placée en garde à vue.