Un militaire français de l’opération Barkhane meurt au Burkina Faso


Le sergent-chef Morgan Henry a été retrouvé mort ce dimanche. (photo armée de Terre)

Le sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau, est mort au Burkina Faso annonce ce lundi matin le Chef d’état-major de l’armée de terre.

Un militaire âgé de 28 ans est décédé ce dimanche au Burkina Faso dans des circonstances qui restent mystérieuses pour l’heure.

« Le chef d’état-major des armées a appris avec tristesse la mort dans le cadre de l’opération Barkhane, au Burkina Faso, le 16 février 2020, du sergent-chef Morgan Henry, du 54e régiment de transmissions de Haguenau », indique le communiqué du ministère des Armées.

« Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues, et une enquête de gendarmerie, menée par la prévôté, a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort », indique le ministère des Armées dans un communiqué.

Depuis 2014, la France mobilise près de 4500 soldats dans cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad), dans le cadre de son opération Barkhane de lutte contre les groupes djihadistes présents dans la région.