Un policier affecté à Paris s’est suicidé à son domicile


Illustration Actu17 ©

Il s’agit du second policier à se suicider ce jeudi 18 avril.

Un policier âgé de 25 ans a mis fin à ses jours ce jeudi alors qu’il se trouvait à son domicile à Villejuif (Val-de-Marne). Josselin a été retrouvé sans vie vers 13 heures selon nos informations.

Le gardien de la paix travaillait dans les locaux de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) situés rue Albert dans le XIIIe arrondissement de Paris. Il était affecté à l’Unité d’éducation et d’information routière qui a pour rôle de mener des actions de sensibilisation et de prévention dans les écoles ou dans des salons notamment.

Le fonctionnaire ne s’est pas présenté au travail ce jeudi matin, ses collègues se sont alors inquiétés et un équipage de police s’est rendu chez lui.

4 suicides en 5 jours

Il s’agirait du 29ème policier à se suicider depuis le 1er janvier alors qu’une fonctionnaire, capitaine de police à la sureté départementale de Montpellier, s’est elle aussi donné la mort ce jeudi matin.


Des chiffres particulièrement inquiétants puisqu’en cinq jours, quatre fonctionnaires de police ont commis l’irréparable. Un policier a mis fin à ses jours à Metz dans la nuit de lundi à mardi et un autre agent qui était âgé de 27 ans, s’est ôté la vie à Paris ce dimanche matin.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, a annoncé vendredi dernier la création « dans les 15 jours », d’« une cellule de vigilance », « pour qu’un policier, un gendarme, un fonctionnaire du ministère, puisse 24 heures sur 24, trouver une oreille attentive et puisse être ensuite accompagné » a-t-il détaillé.

En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes se sont suicidés, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.