Un pont suspendu s’effondre dans la rivière près de Toulouse, au moins un mort et 5 blessés


Le pont suspendu de Mirepix-sur-Tarn s'est effondré. (photo Olivier Le Corre ©)

Un pont suspendu s’est effondré ce lundi matin peu après 8 heures à Mirepoix-sur-Tarn, au nord-est de Toulouse. Au moins une voiture et un camion sont tombés dans la rivière Tarn. Une adolescente de 15 ans a été tuée, cinq autres personnes ont été blessées, d’autres sont portées disparues.

Fin de notre direct. Retrouvez ci-dessous les informations sur l’effondrement de ce pont. Nous reviendrons sur ce drame dans nos prochains articles. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

18h34. Le second corps découvert est celui du chauffeur du camion. Il se trouve toujours dans le véhicule et n’a pas encore pu être remonté à la surface précise LCI.

16h32. Un second corps sans vie a été repêché dans la rivière selon RTL. Il s’agirait du corps du conducteur du poids-lourd qui était sur le pont au moment de l’effondrement.

16h04. Deux enquêtes ont été ouvertes : l’une de la gendarmerie, la seconde lancée par le gouvernement et confiée au Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).


16h00. Le passage d’un poids-lourd de 38 tonnes sur le pont suspendu serait à l’origine de son effondrement indique France 3. L’ouvrage était interdit au camion de plus de 19 tonnes. Après le drame, une perquisition a eu lieu dans l’entreprise « Puits Julien Fondations », située à quelques centaines de mètres du pont, à Bessières. Le camion aurait coulé à plus de 20 mètres de profondeur et transportait un engin de chantier.

15h00. « À cette heure, on ignore encore les causes précises de l’accident », a indiqué vers 14h30 le ministère de la Transition écologique et solidaire dans un communiqué. Les dernières inspections de l’ouvrage n’avaient révélé « aucune faille de sécurité », peut-on également lire.

« Il semblerait qu’il y ait au moins un camion, une voiture, et peut-être une camionnette qui ont disparu dans le cours d’eau », a précisé le parquet.

13h10. Le poids-lourd tombé à l’eau a été localisé à la mi-journée. Les pompiers fouillent la carcasse. Il transportait une foreuse précise La Dépêche.

12h28. Cinq blessés sont à déplorer selon le dernier communiqué de la préfecture. Parmi eux figurent trois personnes en urgence absolue dont la mère de l’adolescente de 15 ans décédée, et des témoins qui ont tenté de porter secours aux victimes. Deux pompiers sont également en urgence relative. En outre, plusieurs personnes sont toujours portées disparues.


12h25. « Nous recherchons actuellement le chauffeur du poids lourds » qui s’est engagé sur le pont précise le procureur de la République.

10h46. « Le pont est entièrement effondré. Nous savons avec certitude que deux voitures ont chuté, un troisième véhicule aurait été vu », explique le lieutenant-colonel Gerbaud, chef des opérations au SDIS 31. 80 pompiers ont été déployés sur place.

10h41. Un nouveau bilan fait état d’au moins un mort et 7 blessés. Plusieurs personnes sont également toujours recherchées par les secours.

10h17. En juin 2019, le rapport d’une mission d’information parlementaire avait répertorié 25 000 ponts en France en mauvais état, posant des problèmes de sécurité.

09h30. Le drame s’est produit entre 8 heures et 08h30. Un pont suspendu à Mirepoix-sur-Tarn, à la frontière de la Haute-Garonne et du Tarn, s’est effondré alors que plusieurs véhicules se trouvaient dessus.

Un poids-lourd dont le tonnage dépassait la limite autorisée serait à l’origine de l’effondrement précise La Dépêche, et serait tombé dans la rivière, tout comme une voiture qui franchissait le pont au même moment.

Un adolescent de 15 ans qui se trouvait à bord de cette voiture avec l’un de ses parents a été tué. Au moins trois autres personnes ont été blessées.

(capture écran Google view)

Construit en 1935, rénové en 2003

Le pont qui s’est effondré était long de 150 mètres, mesurant 5 mètres de large. Il avait été construit en 1935 et rénové en 2003 par le conseil départemental de Haute-Garonne. Le pont métallique reliait Mirepoix-sur-Tarn et Bessières (Haute-Garonne).

Seuls les poids-lourds ne dépassant pas 19 tonnes pouvaient franchir ce pont, comme indiqué par un panneau à l’entrée.