Val-de-Marne : Séquestrée, une ado de 16 ans forcée d’enchaîner près de «200 passes» en 5 jours


La cité du Chaperon-Vert à Gentilly. (capture écran Google view)

Une adolescente de 16 ans a été séquestrée durant plusieurs jours et contrainte de se prostituer. Cinq personnes de 17 à 22 ans ont été interpellées et placées en garde à vue.

Elle a été forcée d’enchaîner les passes, tout en étant séquestrée dans un appartement à Gentilly (Val-de-Marne). Ce sont les policiers de la BAC qui sont venus la sortir de ce calvaire dans la nuit de samedi à dimanche. Au départ de cette affaire, une adolescente de 16 ans originaire du Loiret qui a fugué et qui a rejoint l’un de ses « amis » à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), rencontré sur les réseaux sociaux.

La jeune fille s’est rapidement retrouvée à se prostituer à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Selon une source proche de l’enquête citée par Le Parisien, elle aurait été au départ consentante mais s’est retrouvée prise « dans un engrenage ». Elle a ensuite été emmenée dans la cité du Chaperon-Vert à Gentilly.

Deux personnes qui montent la garde et deux autres dans l’appartement

Une annonce a alors été mise en ligne et les clients ont afflué. Ces derniers se présentaient tour à tour dans le hall en bas de l’immeuble, avant de rejoindre l’appartement situé au 10ème étage, accompagnés par deux jeunes qui montaient la garde. Deux autres personnes surveillaient le bon déroulement de la passe, dans le logement.

L’adolescente a expliqué qu’il n’y avait alors plus de consentement mais qu’elle était forcée de continuer. Elle ne pouvait dormir que deux à trois heures par nuit ces cinq derniers jours selon cette même source.


Elle parvient à joindre sa mère avec son téléphone

Prise au piège, elle a fini par obtenir l’adresse de là où elle se trouvait en la demandant à un client. L’adolescente est alors parvenue à envoyer un message à sa mère, qui a alerté la police. Les policiers de la BAC se sont présentés sur place dans la nuit de samedi à dimanche. C’est à eux que la jeune fille a ouvert la porte alors qu’elle ne s’y attendait pas.

Une autre adolescente soupçonnée de sous-louer l’appartement

Les fonctionnaires ont rapidement interpellé les deux jeunes dans l’appartement, ainsi qu’une autre jeune fille qui aurait sous-loué l’appartement de sa mère. Les deux autres jeunes ont été interpellés à leur retour alors qu’ils étaient partis manger.

Au total, cinq suspects de 17 à 22 ans ont été placés en garde à vue dans cette affaire. Aux enquêteurs, la victime a déclaré avoir été obligée d’enchaîner près de « 200 passes » durant les cinq derniers jours de sa séquestration.