Val-d’Oise : Un homme meurt criblé de balles en pleine rue à Garges-lès-Gonesse


Le ou les auteurs ont utilisé au moins une Kalachnikov et n’ont laissé aucune chance à la victime âgée de 35 ans.

De nombreux coups de feu ont été tirés ce vendredi matin vers midi sur un parking de l’avenue Stalingrad de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise), à proximité de la salle de port Fitness Park et de nombreux magasins.

Un ou plusieurs individus ont ouvert le feu sur un homme de 35 ans qui était assis au volant de sa voiture stationnée. Ces derniers ont fait feu à de nombreuses reprises avec un fusil d’assaut de type Kalachnikov selon une source policière. Une quinzaine d’étuis ont été retrouvés sur place par les enquêteurs de la police judiciaire.

La piste d’un nouveau règlement de comptes

La victime a été criblée de balles, notamment à la tête selon cette même source. Le ou les auteurs ont pris la fuite à bord d’une Renault Megane. Un important périmètre de sécurité a été mis en place, le temps que les enquêteurs et les techniciens de la police scientifique procèdent aux relevés de traces et indices.

« Le mode opératoire est le même que celui utilisé pour Samat, il s’agit sans aucun doute d’un nouveau règlement de comptes », nous précise cette source. Le rappeur Samat originaire de Stains (Seine-Saint-Denis) avait été tué le 8 octobre dernier sur le parking du McDonald’s de Garges-lès-Gonesse.


De plus, la victime de 35 ans tuée ce vendredi était déjà connue des services de police pour des faits de trafic de stupéfiants et était récemment sortie de prison. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.