Violences policières présumées à Toulon : le procureur ouvre une enquête.


(capture écran vidéo Twitter)

Les vidéos montrant le commandant Didier Andrieux utiliser la force à l’encontre de deux individus, en marge de la manifestation des Gilets jaunes à Toulon (Var) ce samedi, ont créé de vives polémiques.

Le procureur de la République de Toulon a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire pour éclaircir les conditions des interpellations de plusieurs personnes samedi à Toulon, révèle Le Parisien. L’enquête a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Le procureur avait expliqué dans un premier temps que le commandant divisionnaire de police avait agi « proportionnellement à la menace », en neutralisant les « casseurs ». De son côté, le policier a expliqué que les images ont été « sorties de leur contexte » et qu’il avait agi légitimement.

Une enquête administrative également ouverte

Le préfet du Var Jean-Luc Videlaine a de son côté saisi l’IGPN ce dimanche, afin qu’une enquête administrative soit ouverte sur ces violences policières présumées.