Yvelines : Une jeune policière du commissariat de Sartrouville se suicide avec son arme de service


Illustration Actu17 ©

Une jeune gardienne de la paix a mis fin à ses jours ce dimanche soir, à son domicile. Il s’agit du second suicide dans les rangs de la police nationale en l’espace de 48 heures.

Une policière affectée en brigade de jour au commissariat de Sartrouville (Yvelines) a été retrouvée morte à son domicile apprend-on de sources policières. Cette dernière qui était âgée de 27 ans, s’est donné la mort avec son arme de service vers 22 heures ce dimanche soir. L’association « Hors Service » lui rend hommage sur Facebook en diffusant deux de ses photos.

La fonctionnaire a laissé un mot avant de commettre l’irréparable, sur lequel il est indiqué « parce que je ne compte pas », selon Le Parisien.

Ce nouveau drame intervient alors que deux autres policiers ont mis fin à leurs jours la semaine dernière. L’un âgé de 42 ans qui était affecté au commissariat de Bourges (Cher) ce vendredi soir, le second dans la nuit de mercredi à jeudi. Âgé de 51 ans, il travaillait à Villeneuve-d’Ascq (Nord).

Depuis le 1er janvier, au moins 28 suicides ont été comptabilisés dans la police nationale, ainsi que 59 l’an passé.


Le ministère de l’Intérieur a ouvert début août une ligne d’écoute pour les fonctionnaires de police victimes d’agressions ou de menaces. Elle est joignable au 0800 95 00 17, tous les jours de 5 heures à 23 heures.

Une cellule de soutien psychologique disponible 24h/24 a été également ouverte il y a un an pour les membres des forces de l’ordre. Ces derniers peuvent la contacter en composant le 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».