Yvelines : Visés par des tirs de mortiers d’artifice, deux policiers brûlés à Chanteloup-les-Vignes


Illustration. (photo Joël Philippon/PhotoPQR/Le Progrès/Maxppp)

Quatre policiers ont été attaqués par des individus qu’ils allaient contrôler à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Ils ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice. Deux sont blessés.


Une patrouille de quatre policiers a été victime d’une violente agression ce mardi soir vers 18 heures à Chanteloup-les-Vignes, dans le quartier de la Noé. Ils s’approchaient de deux individus sans masque pour les contrôler, lorsque ces derniers s’en sont pris à eux.

Visés par des tirs de mortiers d’artifice, les fonctionnaires ont été contraints de se replier dans la gare. Les renforts ont permis de mettre fin à cette agression. Deux policiers – deux adjoints de sécurité – ont été blessés et souffrent de légères brûlures. L’un sous l’œil droit et au nez, le second à l’aine. Ce dernier a indiqué qu’il avait aussi des acouphènes. Les victimes ont été prises en charge par les sapeurs-pompiers puis conduites à l’hôpital. Leur état de santé n’inspire pas d’inquiétude.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Conflans-Sainte-Honorine afin de retrouver les auteurs de cette agression.

Les syndicats réclament des tenues ignifugées

Julien Le Cam, secrétaire régional du syndicat Alliance Police Nationale, dénonce une agression « inacceptable » à nos confrères du Parisien et réclame des tenues ignifugées pour les policiers, qui font désormais quotidiennement face à des tirs de mortiers.


Son homologue du syndicat Unité SGP Police FO affirme de son côté que ces agressions récurrentes « ne sont pas prises au sérieux par les autorités de ce département ». Il réclame lui aussi ces tenues non feu « depuis de nombreuses semaines ».