Arcachon : Une centaine de fêtards se réunissent sur la plage, des vidéos permettent à la police des identifications


Une fête improvisée sur une plage à Arcachon a réuni une centaine de personnes ce vendredi. (capture vidéo DR)

La nuit de vendredi à samedi a été festive, à Arcachon. Malgré l’interdiction de se réunir à plus de 10 personnes en raison de la crise sanitaire du Covid-19, une fête improvisée comptait plusieurs dizaines de participants.

Les policiers ont été appelés à intervenir vers le skatepark de la plage Pereire à Arcachon (Gironde), pour disperser plusieurs groupes de jeunes qui s’y étaient rassemblés vendredi soir, malgré les restrictions actuelles liées à la pandémie de Covid-19. Depuis le 11 mai, les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits en France.

À leur arrivée sur place, les forces de l’ordre ont constaté que la plupart d’entre eux avaient quitté les lieux à leur vue, mais certains se sont rassemblés un peu plus loin vers 1 heure du matin, relate Sud Ouest. Des scènes de fête ont été filmées et publiées en ligne.

Sur ces séquences diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir des dizaines de personnes boire de l’alcool et danser. Les policiers sont de nouveau intervenus et ont fait cesser le rassemblement.

« Entre 70 et 100 jeunes rassemblés sur la plage et qui faisaient la fête, en se moquant complètement des moindres principes de précaution, de distanciation » ont été recensés, a déclaré la sous-préfète d’Arcachon Houda Vernhet.

Des participants ont été identifiés après l’exploitation de ces vidéos par les forces de l’ordre, a-t-elle ajouté, précisant qu’« ils vont être entendus et probablement verbalisés ».

La représentante de l’Etat au niveau local a estimé que l’acte de se rassembler sans masque et sans respect des gestes barrière était « le signe d’une inconscience totale », ajoutant qu’avec « de tels comportements, ces jeunes mettent à mal le déconfinement progressif et balayent d’un revers de main, en une soirée, les effets bénéfiques du confinement ».

Éviter l’apparition de nouveaux foyers épidémiques

« J’en appelle à la responsabilité individuelle de chacun, si nous voulons profiter de nos plages et passer de belles vacances après ces mois difficiles, il faut continuer d’être patients et surtout prudents », a rappelé la préfète.

Les autorités craignent l’apparition de nouveaux foyers épidémiques qui pourraient être causés par ces rassemblements. Dimanche, près de 400 personnes ont assisté à un match de football à Strasbourg (Bas-Rhin), malgré les restrictions. Cela a poussé les autorités à appeler à un dépistage massif des personnes présentes sur place.