Attentat à la Basilique de Nice : trois morts, l’assaillant neutralisé par balles par la police


Une attaque terroriste a eu lieu à la Basilique de Nice ce jeudi matin. (photo Sebastien Nogier/EPA/Newscom/Maxppp)

Une attaque au couteau a eu lieu à Nice (Alpes-Maritimes), dans la Basilique Notre-Dame, ce jeudi matin vers 9 heures. Le bilan fait état de trois morts. L’assaillant a été neutralisé par balle par la police. Le parquet national antiterroriste (PNAT) s’est rapidement saisi de l’enquête.

Fin de notre direct. Merci de nous avoir suivis. Retrouvez l’ensemble des informations concernant cet attentat ci-dessous et téléchargez l’appli Actu17 pour recevoir nos alertes en direct sur votre téléphone.

16h59. L’assaillant est arrivé en France début octobre. Il est passé par l’île italienne de Lampedusa fin septembre, où il avait été mis en quarantaine par les autorités italiennes avant d’être visé par une obligation de quitter le territoire italien. Il avait ensuite été remis en liberté.

15h40. Le chef de l’État Emmanuel Macron dénonce une « attaque terroriste islamiste », appelant à « ne rien céder à l’esprit de division ». « Une fois encore ce matin, ce sont trois de nos compatriotes qui sont tombés, à Nice, en cette basilique. Très clairement, c’est la France qui est attaquée. Au même moment, nous avions un site consulaire français qui était attaqué en Arabie Saoudite. Au même moment, des interpellations sur notre territoire se faisaient », a déclaré le président de la République.

« Je veux dire le soutien de la nation toute entière aux catholiques de France et d’ailleurs, une nouvelle fois attaqués et menacés avant les fêtes de la Toussaint. La nation toute entière se tiendra pour que leur religion puisse s’exerce librement dans notre pays. Pour que chaque religion puisse s’exercer », a-t-il ajouté. Emmanuel Macron a également annoncé le passage de 3000 à 7000 militaires pour l’opération Sentinelle, alors que le plan Vigipirate a été relevé au niveau maximal ce matin, « Urgence attentat ».


14h46. Le président de la République Emmanuel Macron est arrivé sur le lieu de l’attaque vers 14 heures, accompagné du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, et du ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti.

14h45. L’assaillant est un ressortissant tunisien qui est arrivé « il y a très peu de temps » par Lampedusa, une île italienne au large de la mer Méditerranée, annonce le député LR Eric Ciotti. Le terroriste, en situation irrégulière en France, est un jeune homme d’environ 25 ans selon nos informations. Il est toujours hospitalisé dans un état grave après avoir été neutralisé par balles par la police.

12h45. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) condamne « avec force l’attentat terroriste », et appelle « les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid ».

12h42. « La réponse du gouvernement sera ferme, implacable et immédiate », prévient le Premier ministre Jean Castex à l’Assemblée nationale, qui évoque un « attentat ignoble ».

11h27. La première victime du terroriste qui est décédée, est une femme qui a été « quasiment décapitée » selon une source proche de l’enquête. Un homme de 55 ans, le sacristain, a été tué à l’arme blanche. Une seconde femme a été poignardée à plusieurs reprises. Elle est parvenue à prendre la fuite et s’est réfugiée dans un bar. Cette dernière est également décédée.

Les enquêteurs cherchent à identifier l’assaillant, qui a été neutralisé par balles par la police, et grièvement blessé. Il est hospitalisé en réanimation. Le terroriste a hurlé « Allah Akbar » plusieurs fois, alors même qu’il était pris en charge par les secours.

11h25. « Je ne peux que condamner avec force la lâcheté de ce geste contre des personnes innocentes », a déclaré dans un communiqué Abdallah Zekri, délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM).

11h04. Le ministère de l’Intérieur a évoqué la menace terroriste dans deux télégrammes ce dimanche. Dans le premier, Gérald Darmanin appelle à une « vigilance accrue », évoquant le récent communiqué de l’agence Thabat, proche d’Al-Qaïda, mais également « d’autres éléments de propagande récemment diffusés par des organes », en lien avec le groupe État islamique (EI).

Le second télégramme est celui du Directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux. La France est « la cible d’une menace terroriste élevée et constante » affirme-t-il, s’adressant à toutes les directions de la police. Les directeurs sont appelés à « prendre toutes les dispositions » pour « sécuriser les rassemblements de personnes, notamment à l’occasion des célébrations religieuses chrétiennes de la Toussaint (ce dimanche, ndlr) mais également vis à vis des associations et lieux de culte musulmans dont les représentants ont publiquement condamné les attentats terroristes ».

10h59. « Immense peine après l’attentat dans l’église Notre-Dame de Nice. Communion avec les prêtres, les paroissiens, le diocèse. Prière pour les défunts, tués parce qu’ils étaient chrétiens. Prière et… immense colère contre ces barbares islamistes, qui viennent nous attaquer si lâchement », a écrit l’abbé Pierre-Gervé Grosjean sur Twitter, prêtre a Versailles.

10h42. Les victimes tuées sont deux femmes et un homme.

10h31. Plusieurs déflagrations sont entendues dans la Basilique et autour, il s’agit des opérations du service de déminage qui procède à des levées de doute.

10h24. Le bilan passe à trois morts.

10h23. « L’auteur n’a cessé de crié « Allah Akbar » alors qu’il était médicalisé sur place », précise le maire de Nice, Christian Estrosi.

10h19. Le parquet national antiterroriste (PNAT) se saisit de l’affaire et ouvre une enquête pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste », « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

10h17. Le président de la République Emmanuel Macron se rendra à la cellule de crise ouverte au ministère de l’Intérieur, à 10h30.

10h15. L’attaque a eu lieu à l’intérieur de la Basilique selon les premiers éléments.

09h56. Le bilan passe à deux morts. Selon plusieurs sources policières, une femme a été décapitée, un homme a été égorgé. L’assaillant a été neutralisé par balles et conduit à l’hôpital. Il est grièvement blessé.

09h49. « L’antenne de Nice du RAID a pénétré dans l’église », annonce le député Eric Ciotti qui confirme que l’assaillant a été neutralisé et arrêté. L’élu évoque lui aussi un attentat.

09h43. « Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste au sein de la basilique Notre-Dame », annonce Christian Estrosi, le maire de Nice.

09h38. La femme tuée a été décapitée devant la Basilique selon plusieurs sources policières.

09h27. Un homme a mené une attaque au couteau ce jeudi matin près de la Basilique Notre-Dame de Nice. Selon nos informations, une femme a été tuée. Il y a également plusieurs blessés. L’assaillant a été neutralisé par balles par la police municipale.

Le maire de la ville, Christian Estrosi, annonce que l’auteur a été interpellé par la police municipale. Le député LR des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, évoque « des événements très graves ». De son côté, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin vient d’annoncer sur Twitter qu’il ouvrait « le centre de crise ».