Attentat de Conflans : quinze personnes dont quatre collégiens sont en garde à vue


Le collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine ce samedi matin. (photo Arnaud Dumontier/PhotoPQR/Le Parisien/Maxppp)

Quatre collégiens font partie des personnes gardées à vue. Un cinquième a été remis en liberté.

Quinze personnes au total sont désormais en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur l’attaque terroriste de Conflans dans laquelle un professeur de 47 ans, Samuel Paty, a été assassiné. De nouvelles personnes ont été interpellées et placées en garde à vue ce lundi.

Les enquêteurs ont placés en garde à vue de nouveaux suspects dont une personne qui « a déjà été condamnée pour des faits de terrorisme et qui déclare spontanément avoir été en lien avec l’auteur quelques temps avant les faits », selon une source judiciaire citée par Le Figaro. Quatre collégiens font également partie des gardés à vue, tandis qu’un autre élève a déjà été remis en liberté.

Le terroriste, Abdoullakh Anzarov, a offert plusieurs centaines d’euros à des élèves devant le collège du Bois-d’Aulne de Conflans ce vendredi après-midi, peu avant l’attaque, afin qu’ils lui désignent le professeur Samuel Paty selon Le Monde.

Brahim C., le père d’une élève de 4ème qui avait Samuel Paty comme enseignant, et qui est à l’origine d’une vidéo sur les réseaux sociaux critiquant l’enseignant, ainsi que Abdelhakim Sefrioui qui l’avait accompagné chez la principale du collège pour se plaindre du professeur, font également partie des gardés à vue.