Attentat de Strasbourg : Un homme mis en examen et placé en détention provisoire


(photo Remy Buisine)

Six suspects ont été interpellés mardi et mercredi dans l’enquête sur l’attentat de Strasbourg en décembre 2018. L’un d’eux, un homme de 26 ans, a été mis en examen et placé en détention provisoire.


Interpellé cette semaine avec cinq autres suspects, à Strasbourg et à Hagunau (Bas-Rhin), un homme de 26 ans a été mis en examen par un juge antiterroriste parisien, pour « infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroristes criminelle ». Le mis en cause a été placé en détention provisoire.

Les enquêteurs cherchent à déterminer comment le terroriste de Strasbourg Cherif Chekatt s’est procuré l’arme qu’il a utilisé lors de l’attaque, un pistolet Lebel 1892 de calibre 8 mm.

Le matin même de l’attentat, les gendarmes avaient aussi retrouvé au domicile du terroriste lors d’une perquisition, une grenade défensive, un revolver de calibre .22 long rifle chargé ainsi que quatre couteaux et une cagoule.

Quatre autres suspects déjà mis en examen et écroués

Début février, trois suspects ont eux aussi été mis en examen pour « détention et cession d’arme de catégorie B en réunion et en relation avec une entreprise terroriste », ainsi que pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », ils ont été placés en détention provisoire.

Un quatrième individu, un ami du terroriste, avait été mis en examen pour les mêmes chefs le 17 décembre dernier, avant d’être lui aussi écroué.

Cherif Chekatt avait tué 5 personnes lors de l’attentat le 11 décembre 2018, en blessant 11 autres, dans le centre historique de Strasbourg.