Bas-Rhin : Un pompier volontaire dépose plainte après une agression en intervention


Illustration. (Wikimedia)

Malgré les nombreuses actions des pompiers menées sur tout le territoire dénonçant les violences subies durant leurs interventions, les agressions perdurent.

Un sapeur-pompier volontaire de la caserne de Saverne dans le Bas-Rhin a été agressé alors qu’il portait secours à un homme de 53 ans, ce samedi soir à Monswiller. Vers 21h20, le pompier a reçu un coup par derrière qui l’a blessé légèrement, selon le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS 67).

Dépôt de plainte

Les gendarmes ont été appelés en renfort pour pouvoir maîtriser le quinquagénaire très agité, relate 20 minutes. Ce dernier a été hospitalisé. Le sapeur-pompier a, quant à lui, déposé plainte pour les violences volontaires aggravées.

Déjà à la fin du mois d’août dernier, trois sapeurs-pompiers volontaires de Saverne avaient été victimes de violences de la part de la personne qu’ils venaient secourir.

5 mois de prison ferme pour avoir agressé des pompiers

Le département de la Somme n’est pas en reste non plus, concernant les violences exercées contre les soldats du feu. Un homme, secouru par les pompiers du département et qui les a attaqués, a écopé de 5 mois de prison ferme avec mandat de dépôt.


Mercredi dernier, alors que les secours intervenaient à la suite de son malaise sur la voie publique, l’homme s’était retourné contre eux. Il les avait insultés et jeté des bouteilles sur leur véhicule. La plainte des pompiers l’a ainsi conduit tout droit en prison. Dans un communiqué, le SDIS 80 a indiqué se féliciter « de la réponse et de la réactivité pénale » dans cette affaire.

Deux pompiers menacés en Haute-Garonne

En Haute-Garonne cette fois, deux pompiers ont été menacés de mort en pleine tournée des calendriers. Les faits ont eu lieu jeudi vers 18 heures, à Longages. Témoin de violences, les soldats du feu ont voulu porter secours à une femme qui était agressée par son fils. Ce dernier les a menacés de mort et poursuivis, muni d’une arme de poing.

Les deux pompiers ont déposé plainte à la gendarmerie de Carbonne. Plus tard, l’agresseur a été interpellé et placé en garde à vue. Il devait être jugé en comparution immédiate ce lundi.