Bayonne : Un policier de 49 ans s’est suicidé avec son arme de service

Illustration. (photo Philippe Huynh-Minh/Maxppp)

Un policier âgé de 49 ans a mis fin à ses jours ce mercredi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

Terrible nouvelle ce mercredi pour la police nationale et les fonctionnaires du commissariat de Bayonne. David, 49 ans, s’est donné la mort en utilisant son arme de service en début d’après-midi a-t-on appris. Il était affecté au commissariat de la ville depuis plusieurs années. Selon l’association Femmes des forces de l’ordre en colère (FFOC), le défunt était le père de deux enfants.

Le syndicat Alliance Police Nationale, dont David était délégué, lui a rendu hommage sur Facebook : « Le bureau national a la douleur et la grande tristesse de vous faire part du décès de notre collègue et délégué David. (…) Nos pensées vont à sa famille, à ses collègues et à notre Bureau local, dont David était un des piliers… »

 

Il s’agirait du 25ème suicide dans les rangs de la police nationale depuis le début de l’année, après la mort d’une jeune policière adjointe de 19 ans à Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), à la fin septembre.

Le ministère de l’Intérieur a mis en place deux dispositifs pour lutter contre ces tragédies qui touchent durement l’institution policière. Une ligne d’écoute est disponible pour les fonctionnaires victimes d’agressions ou de menaces au 0800 95 00 17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures ; et une cellule de soutien psychologique est également ouverte 24h/24 au 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».

De plus, trois associations luttent contre ces drames à répétition : SOS Policiers en Détresse (PEPS-SOS), Assopol, et Alerte police en souffrance (APS).