Colère dans la police : des policiers manifestent spontanément sur les Champs-Élysées à Paris


Les policiers descendent les Champs-Élysées ce vendredi matin. (photo Actu17 ©)

Des dizaines de policiers se sont rassemblés sur les Champs-Élysées à Paris ce vendredi matin pour manifester, à l’appel de plusieurs syndicats.

11h25. Fabien Vanhemelryck, le secrétaire général d’Alliance Police Nationale, évoque la « goutte d’eau qui a fait débordé le vase » en faisant référence au discours de Christophe Castaner ce lundi. « Ceux qui ne veulent pas de police, c’est cela qui veulent le chaos, qui veulent la dictature et on ne sera plus dans un pays démocratique », a prévenu le syndicaliste.

« Emmanuel Macron lui aussi peut exprimer sa considération et son respect envers les policiers. Lui aussi il pourrait parler un petit plus des policiers et dire qu’il est avec eux et derrière eux », s’est exclamé Fabien Vanhemelryck lors d’une conférence de presse improvisée, à quelques pas du ministère de l’Intérieur.

11h02. Rassemblés devant le ministère de l’Intérieur, les dizaines de policiers ont chanté « La Marseillaise ».

10h47. Les manifestants arrivent devant le ministère de l’Intérieur, place Beauvau.

10h20. Les policiers montrent une nouvelle fois leur colère ce vendredi matin, après les déclarations du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner ce lundi.

A l’appel de plusieurs organisations syndicales, Alliance Police Nationale, UNSA Police, Synergie Officiers et le Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP), des dizaines de policiers descendent l’avenue des Champs-Élysées, à pied et en voiture.


« Pas de police, pas de paix » peut-on lire sur une banderole. Le cortège se dirige vers le ministère de l’Intérieur.

(photo Actu17 ©)