Coronavirus : Ils clament en vidéo vouloir «contaminer le plus de monde possible» et terminent au commissariat


Illustration (Shutterstock)

Trois jeunes du Val-d’Oise ont publié une vidéo en direct sur Periscope en se vantant de « contaminer le plus de monde possible à Argenteuil et à Bezons ». Les policiers les ont retrouvés et sanctionnés.


Alors que la population française est confinée à domicile en raison de la pandémie de coronavirus, trois individus ont trouvé amusant de se filmer en direct sur l’application Périscope en promettant « de contaminer le plus de monde possible à Argenteuil et à Bezons ».

C’est une internaute de Rouen (Seine-Maritime) qui a découvert la séquence ce vendredi vers 5 heures du matin, relate Le Parisien. Elle a alors avisé les policiers de sa commune, qui ont transmis l’information à leurs collègues du Val-d’Oise.

Les policiers reconnaissent le lieu de l’enregistrement

Rapidement, un fonctionnaire de police muni de l’application Periscope sur son smartphone a retrouvé et consulté l’enregistrement signalé. Le lieu de prise de la vidéo a été géolocalisé à 600 mètres près, mais cette information n’a pas permis aux policiers de retrouver l’endroit exact.

C’est au terme de multiples visionnages que les enquêteurs sont parvenus à identifier le lieu de prise de vue, en exploitant des détails apparaissant à l’image. Il s’agissait du secteur de la résidence des Belles-Vues, à proximité du cimetière de Bezons.


Retrouvés et verbalisés

Grâce à une parfaite communication entre les services et une rapidité d’action, une patrouille envoyée sur place a retrouvé les trois suspects. Ils ont été reconnus à bord d’un véhicule stationné rue Cécile-Duparc, et contrôlés.

Dépourvus de documents d’identité et d’attestation pour pouvoir circuler durant la période de confinement, les trois jeunes hommes de 26, 25 et 20 ans, ont été conduits au commissariat pour une vérification d’identité.

Chacun d’entre eux a écopé de 135 euros d’amende pour le non-respect du confinement. Ils ont ensuite pu repartir libres.