Coronavirus : Le gouvernement envisage un confinement total pour l’Île-de-France et la région Grand Est


Le marché d'Aligre à Paris (XIIe) ce dimanche matin. (image Remy Buisine ©)

Le coronavirus continue à se propager en France. Le gouvernement a pris de nouvelles mesures ce samedi soir mais qui n’ont pas suffit à amener les Français à rester chez eux. Un confinement total est désormais à l’étude et pourrait être mis en place dans les prochaines heures.


Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé de nouvelles mesures drastiques ce samedi soir lors d’une conférence de presse. Restaurants, bars, magasins, boites de nuit, musées et établissements sportifs ont été contraints de fermer leurs portes et ce, jusqu’à nouvel ordre.

« Je le dis avec gravité. Nous devons tous ensemble montrer plus de discipline dans l’application de ces mesures. Nous devons éviter au maximum de se rassembler, limiter le réunions amicales et familiales, n’utiliser les transports en commun que pour aller au travail (si cela n’est pas possible de le faire chez soi), pour faire ses courses essentielles et pour aller voter », a insisté le Premier ministre.

Des parcs et des rues bondées ce dimanche

Le but était de limiter les rassemblements et les contacts entre Français et ainsi d’enrayer le nombre de contaminations au Covid-19 alors que plus de 900 cas ont été enregistrés ces dernières 24 heures. Malgré ces nouvelles mises en garde et mesures, les images des Français dans les parcs, les rues et les marchés notamment à Paris ont fait vivement réagir sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement envisage désormais de mettre en place des mesures comparables à celles instaurées en Italie et plus récemment en Espagne : les habitants sont confinés chez eux et ne peuvent sortir que pour aller travailler ou faire des courses. En Italie, les contrevenants risquent jusqu’à trois mois de prison et 206 euros d’amende.


Deux régions totalement confinées puis le reste du pays ?

Cette nouvelle mesure en France pourrait concerner l’Île-de-France et la région Grand Est (l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Lorraine) selon les informations du Journal du Dimanche. Il s’agit de deux régions où les hôpitaux sont déjà saturés. La mesure pourrait ensuite être élargie à l’ensemble du territoire.

Un Conseil restreint de défense devrait se tenir à 18 heures ce lundi soir à l’Élysée autour du président de la République Emmanuel Macron et du Premier ministre Édouard Philippe selon Le Parisien. Un rendez-vous démenti par la présidence ce dimanche soir.

« Nous prendrons les mesures nécessaires en toute transparence »

La tenue du second tour des élections municipales va faire l’objet de discussions comme l’a annoncé Édouard Philippe ce dimanche soir : « C’est en prenant en compte l’avis des autorités sanitaires que nous nous organiserons pour le second tour (…) Je consulterai le comité scientifique puis les forces politiques. Nous prendrons les mesures nécessaires en toute transparence ». Dans le même temps, de nombreux responsables politiques ont appelé à un report de ce second tour.

Le dernier bilan du Covid-19 en France ce dimanche soir fait état de 36 morts supplémentaires en 24 heures soit un bilan de 127 décès. De plus, 924 cas ont été détectés ces dernières heures. 400 patients se trouvent actuellement en réanimation, dont la moitié a moins de 60 ans a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran.

368 morts supplémentaires en Italie, 95 de plus en Espagne ce dimanche

« Nous évoluons vers une épidémie généralisée dans les tout prochains jours, mais tout va dépendre du comportement du virus et surtout du respect par la collectivité des mesures barrières. Il n’y a, à ce jour, pas suffisamment de prise de conscience par les Françaises et les Français de l’importance de leur rôle face au virus », a expliqué Olivier Véran samedi soir.

Ce dimanche, l’Italie a fait part d’un nouveau lourd bilan de 368 morts supplémentaires soit un total de 2853 morts tandis que l’Espagne a annoncé de son côté que 95 patients avaient perdu la vie pour un bilan de 288 décès.