Disparition de l’avion d’Emiliano Sala : la police annonce la fin des recherches.

Un monomoteur Piper PA46-350P Malibu (photo James Flickr / FC Nantes)

La police de Guernsey en charge des recherches de l’avion qui transportait le footballeur argentin Emiliano Sala et son pilote David Ibbotson, vient d’annoncer la fin des opérations de recherches.


Aucune trace de l’avion ou des deux hommes n’a été découverte durant les recherches qui auront donc duré trois jours.

« Malgré les meilleurs efforts de recherches actives de la part des îles anglo-normandes, de l’Angleterre et de la France, qui ont couvert une zone de 4400 km carrés (1700 miles), avec des passages répétés, et après avoir examiné la téléphonie et les images satellites, nous avons été dans l’incapacité de trouver une trace de l’avion, du pilote ou de son passager », indique la police de Guernsey dans un communiqué diffusé à 16h30 (heure de Paris).

« Il y a eu plus de 24 heures de recherches continues, avec un total de 80 heures de recherches aériennes avec trois avions et cinq hélicoptères. Deux bateaux ont aussi été déployés, nous avons aussi eu l’assistance de bateaux de transports et de pêche » explique le récit.

« Les chances de survie à ce stade sont extrêmement minces » précise la police.

« Il n’y a plus de recherches actives »

« Le dernier vol de recherche a pris fin et tous ceux qui étaient engagés sur ces opérations sont rentrés. Il n’y a plus de recherches actives mais l’incident continue à être traité et nous allons avertir tous les navires et les avions de passage dans la zone, de garder une attention sur toutes les éventuelles traces de l’avion disparu. Cette consigne sera pour une durée indéterminée » ajouté le communiqué de la police, qui remercie les pays engagés dans ces opérations de recherches.

Une demande de changement d’altitude avant la disparition

Le monomoteur de type Piper PA-46 Malibu avait décollé de Nantes en début de soirée de lundi, pour se rendre à Cardiff, nouveau club d’Emiliano Sala. L’avion n’est jamais arrivé et a disparu des radars vers 21h20, au-dessus de la manche.

La dernière altitude de l’avion a été mesurée à 700 mètres, alors que le pilote, identifié comme étant David Ibbotson âgé de 60 ans, venait de demander l’autorisation d’abaisser son altitude à 5000 pieds (1525 mètres).

Seul le pilote et le footballeur argentin se trouvaient dans l’appareil, même si des zones d’ombre existent encore sur la préparation du vol.

Emiliano Sala, 28 ans, avait laissé un message audio glaçant, sur WhatsApp, à plusieurs de ses amis avant le décollage de son avion.

Déjà ce mercredi, l’un des responsables des recherches avait confié à la BBC qu’il n’y avait « aucun espoir » de retrouver les deux hommes vivants.