La compagne d'un policier reconnue et agressée à Chessy : quatre femmes déférées

La compagne d'un policier parisien a été reconnue et violemment agressée par quatre jeunes femmes à Chessy (Seine-et-Marne) ce mardi après-midi. Rapidement interpellées après les faits, quatre suspectes âgées de 16 à 20 ans vont être déférées ce jeudi.
La compagne d'un policier reconnue et agressée à Chessy : quatre femmes déférées
Illustration. (BreizhAtao / Shutterstock)
Par Stéphane Cazaux
Le jeudi 15 février 2024 à 12:14 - MAJ jeudi 15 février 2024 à 15:16

Les quatre jeunes femmes soupçonnées d'avoir violemment agressé la compagne d'un policier à Chessy (Seine-et-Marne), après l'avoir reconnue, ce mardi, sont déférées ce jeudi, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Meaux, Jean-Baptiste Bladier.

Cette violente agression est survenue dans l'après-midi vers 17h30, alors que la victime de 33 ans se trouvait avec son fils de 13 ans, sur le quai de la gare de Marne-la-Vallée - Chessy, comme l'a révélé Actu17. Quatre jeunes femmes l'ont alors rouée de coups et fait chuter au sol. Durant l'agression, l'une des auteures aurait lâché : "Va sucer des bites de flics", nous précise le procureur, qui a par conséquent décidé de retenir la circonstance aggravante correspondant au fait que la victime a été agressée car elle est la compagne d'un policier.

Deux femmes majeures, deux autres mineures

La trentenaire et son fils, sous le choc, se sont ensuite présentés à des agents du Groupe de protection et de sécurité des réseaux (GPSR), la sûreté de la RATP. La mère de famille a été blessée mais son état n'inspire pas d'inquiétude. Deux jours d'incapacité totale de travail (ITT) lui ont été attribués. Elle présentait des "ecchymoses aux bras ainsi qu’aux épaules".

Alertés, les policiers ont rapidement localisé les quatre suspectes à l'aide des vidéosurveillances. Ces dernières ont été interpellées peu après, à quelques centaines de mètres de là, sur le cours du Danube à Serris. De nationalité bosnienne, deux sont âgées de 20 ans, les deux autres de 16 et 17 ans.

Le compagnon de la victime, affecté à la brigade des réseaux franciliens (BRF), a déjà interpellé les quatre suspectes à plusieurs reprises par le passé, pour des faits de vols à la tire dans les transports en commun, d'après une source proche de l'affaire. Le policier de la BRF a confirmé "avoir déjà croisé les mises en cause, lors de déplacements privés, alors qu’il était accompagné de sa compagne", souligne le parquet dans un communiqué ce jeudi après-midi.

Les quatre suspectes vont être déférées ce jeudi, au terme de leur garde à vue. Les deux majeures doivent être jugées ce vendredi dans le cadre d'une comparution immédiate, tandis que les deux mineures seront présentées à un juge des enfants.

LES PLUS LUS