Essonne : Le commissariat des Ulis attaqué au cocktail Molotov deux nuits de suite


Le commissariat des Ulis a été attaqué deux nuits de suite. (capture écran Google view)

Le commissariat des Ulis (Essonne) a été la cible d’assaillants deux nuits de suite au cours du week-end. Les agresseurs ont utilisé des cocktails Molotov mais également des pierres. D’autres agressions envers les forces de l’ordre ont eu lieu dans le département.

La soirée de ce dimanche avait débuté par des scènes de liesse dans la rues des Ulis, après la victoire de l’Algérie en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).

Mais vers 2 heures du matin, une quarantaine d’individus ont attaqué le commissariat de la commune en jetant au moins deux cocktails Molotov et plusieurs dizaines de pierres contre le bâtiment mais aussi sur les véhicules de police. Des faits similaires s’étaient déroulés la nuit précédente, et plusieurs cocktails Molotov avaient là aussi été utilisés. Quatre véhicules de police avaient été dégradés.

La police attaquée dans de nombreuses autres villes

D’autres violents incidents se sont produits dans l’Essonne la nuit dernière, notamment dans le quartier sensible des Tarterêts à Corbeil-Essonnes où les policiers ont été attaqués par près de 80 individus qui les ont caillassés avec des bouteilles en verre, mais également des pavés.

Les policiers ont également été attaqués dans plusieurs autres communes par des tirs de mortiers d’artifice et des jets de pierres, notamment à Massy, Étampes, Quincy-sous-Sénart, Ris-Orangis ou encore à Chilly-Mazarin. 15 individus ont été interpellés au cours de la nuit et une dizaine de policiers ont été blessés. Par ailleurs, les pompiers sont intervenus à de multiples reprises pour des incendies de véhicules et de poubelles dans le département.


Dans la nuit de vendredi à samedi, les policiers avaient déjà été violemment pris à partie à Grigny 2 comme nous l’avons évoqué. Les fonctionnaires avaient été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de pavés.

Des ventes anormalement élevées d’acide chlorhydrique

Plusieurs magasins de bricolage du département avaient alerté la police ce samedi après des ventes anormalement élevées d’acide chlorhydrique, notamment à Montgeron et à Étampes, mais également à Vigneux, Grigny ou Corbeil-Essonnes. Une source policière nous avait alors indiqué qu’il n’y avait aucun doute sur les intentions de ces acheteurs : « Ces individus ont clairement l’intention de s’en servir à l’encontre des policiers et des gendarmes (…) Leur but est de fabriquer des cocktails Molotov ou des bombes d’acide ».

Selon nos informations, une patrouille de la police municipale de Cachan (Val-de-Marne) a été la cible d’une « bombe d’acide » ce samedi soir, sans faire de blessé fort heureusement.