Gennevilliers : Un homme soupçonné de livrer des cocktails Molotov aux émeutiers a été interpellé


Un homme est accusé d'avoir préparé et livré des cocktails Molotov à Gennevilliers. (capture écran Snapchat)

Un homme âgé de 26 ans a été interpellé et placé en garde à vue. Il est accusé d’avoir livré des cocktails Molotov dans un quartier de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), où des violences urbaines se sont déroulées ces derniers jours.

Il aurait livré des engins incendiaires qu’il aurait lui-même fabriqué. Le suspect a été interpellé ce jeudi par les policiers de Gennevilliers raconte Le Parisien. Au cours des premières investigations, les enquêteurs ont découvert des images dans le téléphone du mis en cause de 26 ans, qui laissent penser qu’il pourrait aussi être le fabriquant de ces cocktails Molotov. Des bouteilles de bière remplies d’essence sont visibles, tout comme des bouts de tissu, qui sont utilisés pour allumer les engins incendiaires.

Le suspect avait été repéré par les forces de l’ordre durant les violences urbaines de ces derniers jours, durant lesquelles elles ont été prises pour cible à de multiples reprises, depuis cet accident à Villeneuve-le-Garenne où un homme de 30 ans à moto a percuté une voiture de police, se fracturant une jambe.

L’homme de 26 ans, qui est livreur de profession, avait été aperçu par les policiers alors qu’il apportait une caisse contenant des cocktails Molotov, aux émeutiers. Il n’avait pas pu être interpellé en flagrant délit, étant protégé par ces « clients » qui s’en étaient pris aux forces de l’ordre.

Il aurait proposé ces services sur les réseaux sociaux

Une enquête a alors été ouverte et l’homme a pu être interpellé à l’aide des vidéosurveillance de la ville. Le suspect aurait proposé ses services sur les réseaux sociaux, contre rémunération. De plus, des cocktails Molotov ont été repérés à plusieurs endroits à Gennevilliers. Les enquêteurs cherchent maintenant à déterminer si le suspect aurait vendu des engins incendiaires dans d’autres communes. Un second suspect a également été interpellé précise le quotidien francilien.


Dans la nuit de mardi à mercredi, au cours des violences urbaines à Montreuil (Seine-Saint-Denis), les policiers avaient découvert et saisi 11 cocktails Molotov qui étaient dissimulés dans des buissons.

L’interpellation filmée d’un émeutier au cœur d’une polémique

En outre, l’interpellation d’un émeutier a été filmée dans la nuit de mercredi à jeudi place Jean-Moulin, dans le quartier du Village, à Gennevilliers. L’homme aurait tiré des mortiers d’artifice sur les forces de l’ordre. Sur ces images, largement diffusées sur les réseaux sociaux, on aperçoit plusieurs policiers, dont l’un qui porte des coups à l’interpellé.

Le maire de la ville, Patrice Leclerc (PCF), a vivement réagi concernant cette vidéo, dans un communiqué : « Je condamne ces violences sans réserve (…) Ce genre de comportement ne fait qu’envenimer les choses. Cela n’aide personne à commencer par les policiers qui font correctement leur travail et ceux qui, comme nous, passent du temps à essayer de faire baisser la tension ».


Au moment de son interpellation, l’homme aurait tenté de « s’emparer des équipements du policier qui tentait de le maîtriser », selon une source proche du dossier citée par le quotidien. L’avocat de l’interpellé aurait décidé de saisir l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).