Hausse de 74% des actes antisémites en 2018.

3 actes antisémites ont été commis ces derniers jours à Paris et à Sainte-Geneviève-des-Bois. (photos C215, Florian Loisy, Elise Fajgeles)

514 actes antisémites ont été commis l’an passé, contre 311 actes en 2017.


Les actes antisémites ont explosé en France en 2018. C’est le constat sans appel que montrent les chiffres du ministère de l’Intérieur. Christophe Castaner a annoncé ce lundi soir que l’augmentation était de l’ordre de 74%.

Le ministre de l’Intérieur a fait cette annonce alors qu’il se trouvait à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne), où des arbres plantés en la mémoire d’Ilan Halimi ont été sciés et saccagés. « L’antisémitisme se répand comme un poison, comme un fiel. Il attaque, il pourrit les esprits, il assassine » a déclaré Christophe Castaner face aux journalistes.

« L’antisémitisme a progressé de 74 % dans ses cris d’horreur l’année écoulée. L’antisémitisme continue à frapper les esprits. L’antisémitisme fait mal » a-t-il ajouté. Christophe Castaner a également évoqué les « attaques dont ont fait l’objet les églises catholiques », alors que cinq églises catholiques ont été la cible de profanations la semaine dernière.

Plusieurs actes antisémites à Paris ces derniers jours

Une enquête a été ouverte après les dégradations commises à Sainte-Geneviève-des-Bois, mais également après la découverte de croix gammées sur deux portraits de Simon Veil, sur deux boîtes aux lettres situées sur la façade de la mairie du XIIIe arrondissement de Paris.

Autre acte constaté, sur le siège du journal Le Monde, une inscription antisémite visant le chef de l’État Emmanuel Macron a été découverte.

Enfin, samedi matin, les gérants du restaurant Bagelstein situé sur l’Île-Saint-Louis, ont constaté la présence d’un tag « juden » (qui signifie « juifs » en allemand), écrit en lettres jaunes, la couleur de l’étoile que les Juifs étaient contraints de porter pendant l’Occupation nazie. Une plainte a été déposée.