Hautes-Alpes : Un policier de 44 ans se suicide avec son arme de service à son domicile


Illustration. (photo Alexandre Marchi/PhotoPQR)

Un policier âgé de 44 ans a mis fin à ses jours avec son arme de service ce dimanche, à son domicile situé sur la commune de Puy-Saint-Pierre (Hautes-Alpes).

La police nationale est une nouvelle fois endeuillée après le suicide de l’un des siens. Un brigadier de police âgé de 44 ans a mis fin à ses jours ce dimanche à son domicile. Son corps sans vie a été retrouvé vers 19h15 par les gendarmes a indiqué le parquet de Gap.

Étienne C. était affecté à la Police aux frontières (PAF) de Montgenèvre. « Les constatations réalisées sur les lieux par les enquêteurs de la gendarmerie assistés par les techniciens en identification criminelle ainsi que la découverte de courriers et l’envoi de messages explicites, ont permis d’établir que ce fonctionnaire de police s’était suicidé avec son arme de service », détaille le parquet dans un communiqué.

Une enquête a été ouverte pour « recherches des causes de la mort », « afin de déterminer les circonstances exactes de ce passage à l’acte dramatique ». Les investigations ont été confiées à la brigade de recherches de la gendarmerie de Briançon. Une cellule psychologique a également été mise en place pour les collègues du policier.

Une cagnotte ouverte par ses proches

Le brigadier Étienne C. était père de quatre enfants, une cagnotte en ligne a été ouverte par ses proches afin de soutenir sa famille dans cette épreuve. Il est possible d’y participer ici.

Il s’agirait du premier suicide dans les rangs de la police nationale depuis le 1er janvier, alors qu’au moins 28 fonctionnaires de police se sont donné la mort l’an passé.

Le ministère de l’Intérieur a ouvert début août une ligne d’écoute pour les policiers victimes d’agressions ou de menaces. Elle est joignable au 0800 95 00 17, tous les jours de 5 heures à 23 heures.

Une cellule de soutien psychologique disponible 24h/24 a été également ouverte il y a un an pour les membres des forces de l’ordre. Ces derniers peuvent la contacter en composant le 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».