Hauts-de-France : Un policier affecté à Maubeuge s’est suicidé


Illustration © Actu17

Énième drame cette année dans les rangs de la police nationale : un policier s’est donné la mort avec son arme de service ce jeudi.

Un fonctionnaire de police âgé de 45 ans a mis fin à ses jours ce jeudi à la mi-journée, durant sa pause, alors qu’il se trouvait au poste de police de Louvroil, qui dépend du commissariat de Maubeuge (Nord). Il était marié et père de famille.

Ses collègues sont sous le choc, une cellule psychologique a été mise en place. Il s’agirait du 51ème policier à se suicider depuis le 1er janvier selon un décompte non officiel. Un chiffre en forte hausse.

Les faits surviennent alors qu’un commissaire de police de Cergy a été retrouvé mort des suites d’une blessure par balle ce dimanche dans le Val-d’Oise. Une enquête est toujours en cours mais la piste du suicide est privilégiée.

Un soutien psychologique national mis en place par le ministère de l’Intérieur

Récemment, le ministère de l’Intérieur a mis en place un numéro de téléphone dédié aux policiers qui ont besoin d’une écoute ou d’un soutien psychologique. Joignable 24h/24 et 7j/7, il est géré par une entreprise extérieure spécialisée qui met à disposition des psychologues.


En 2018, 35 policiers et 33 gendarmes ont mis fin à leurs jours selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.