Incendie mortel à Paris : Le père de Jonathan annonce sur Facebook que son fils de 26 ans est mort.

(photo sapeurs-pompiers de Paris)

Le père de Jonathan avait lancé un appel à l’aide sur Facebook, pour retrouver son fils habitant l’immeuble touché par ce terrible incendie…


« Notre fils Jonathan Jouclas est décédé » a annoncé Patrick sur Facebook. Âgé de 26 ans, le jeune homme fait partie des 10 victimes décédées.

« Il a été retrouvé dans sa chambre, certainement que son habitude de jouer en ligne avec un casque sur les oreilles l’a empêché d’entendre les alarmes à temps » explique son père dans son court récit sur Facebook, posté ce mercredi soir.

Patrick Jouclas avait lancé un appel à l’aide ce mardi sur ce même réseau social, pour tenter de retrouver son fils qui vivait au septième étage de l’immeuble situé rue Erlanger, alors que les victimes n’avaient pas encore été identifiées.

« Nous avons vécu deux jours horribles, peut-être inutilement, puisqu’il n’a jamais pu quitter sa chambre », raconte le père de famille dans son message. « En tout cas, je pense que cette catastrophe soulèvera un certain nombre de questions sinon de responsabilités dans la gestion de cette meurtrière par l’ensemble de la force publique » conclut-il.

L’auteur présumée bien connue pour ses problèmes psychiatriques

La femme de 40 ans accusée d’avoir allumé l’incendie et qui habitait l’immeuble, a rapidement été interpellée et placée en garde à vue. Elle a finalement été conduite à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police (IPPP) ce mardi après-midi, au vu de son état mental. Cette dernière avait d’ailleurs quitté l’hôpital psychiatrique de Saint-Anne le 30 janvier dernier.


Essia B. avait été internée au total 13 fois à l’hôpital Saint-Anne durant ces dix dernières années, comme nous l’écrivions hier. Deux procédures judiciaires dans laquelle elle était mise en cause avait été classées sans suite à cause de son état mental, en 2016.