«J’aime mon métier» : La dernière photo déchirante de la sergente Nicole Gee, tuée dans l’attentat à Kaboul


Nicole Gee fait partie des 13 soldats américains tués lors de l'attentat à Kaboul, ce jeudi. (photo Instagram)

Treize soldats américains ont perdu la vie lors de l’attentat suicide près de l’aéroport de Kaboul (Afghanistan) ce jeudi. Les visages de ces militaires ont bouleversé les États-Unis et notamment celui de Nicole Gee, dont les dernières photos sont bouleversantes. Le dernier bilan de cette attaque revendiquée par le groupe terroriste État islamique (EI) dépasse les 180 décès.

Les dernières photos, qu’elle a publiées sur Instagram peu avant sa mort dans l’attentat suicide de Kaboul, ont été partagées partout sur internet mais également par les médias américains. La sergente Nicole Gee, membre des Marines de Sacramento (Californie), était âgée de 23 ans. Elle participait, comme ses collègues, à l’évacuation des habitants et ressortissant américains vers les États-Unis après la prise du pays par les Talibans.

« J’aime mon métier » a écrit Nicole Gee cinq jours avant sa disparition, sous une photo postée sur Instagram où elle tient un jeune enfant dans ses bras. Une publication « likée » plus de 170 000 fois depuis. La photo avait également été diffusée sur Twitter par l’Armée américaine.

(capture écran Instagram nicole_gee__)

« Elle était ma meilleure amie, ma première amie, ma motivation et mon inspiration, la lumière de ma vie. Elle va terriblement me manquer, tout comme les nombreux membres de sa famille et ses amis », a confié sa sœur, Misty Fuoco Herrera, à CNN.

« Elle a fait le sacrifice ultime. Ses absences nous changeront et nous blesseront à jamais (…) Elle adorait le travail qu’elle faisait en Afghanistan et était impatiente de m’en parler une fois de retour à la maison », a aussi écrit Misty Fuoco Herrera dans le texte de la cagnotte en ligne qu’elle a lancé sur la plateforme GoFundMe. Plus de 2700 personnes y ont déjà participé et 149 000 dollars ont déjà été récoltés, soit un peu plus de 126 000 euros. Vous pouvez y participer ici.

Nicole Gee à l’aéroport de Kaboul, le dimanche 22 août. (capture écran Instagram)

Nicole Gee était une technicienne de maintenance. Elle était mariée à un autre Marine, Jarod. « Ils avaient un lien comme je n’en ai jamais vu et je suis tellement dévastée qu’il ait perdu l’amour de sa vie. Elle était tout pour Jarod, le soleil éclatant de sa vie », pleure Misty Fuoco Herrera. « J’utiliserai tout l’argent collecté pour aider la famille et les amis avec les billets d’avion, la nourriture et d’autres dépenses de voyage afin que nous ayons tous une chance de dire nos derniers adieux ».

« Elle était une lumière dans ce monde sombre »

Le long et touchant message d’une amie de Nicole Gee, posté sur Facebook, a été partagé plus de 100 000 fois sur le réseau social. « Ma meilleure amie, ma personne, ma sœur pour toujours. Ma deuxième moitié. Nous étions des bottes ensemble, des caporaux ensemble, puis des sergents ensemble. Colocataires depuis plus de 3 ans maintenant, de la caserne de l’école MOS à notre maison ici », écrit-elle.

« Je ne peux pas tout à fait décrire le sentiment que je ressens lorsque je me force à revenir à la réalité et à penser que je ne vais plus jamais la revoir (…) Ma meilleure amie. âgée de 23 ans. Elle est partie. Je suis en paix en sachant qu’elle a quitté ce monde en faisant ce qu’elle aimait. Elle était la Marine d’un Marine. Elle se souciait des gens. Elle aimait farouchement. Elle était une lumière dans ce monde sombre. Elle était ma personne ».

Le président américain Joe Biden a accueilli solennellement ce dimanche les cercueils des 13 militaires tués lors de l’attaque, sur la base militaire de Dover (Delaware). Le couple présidentiel a également rencontré les familles des victimes, en privée.

Douze autres soldats américains tués

Une autre Marine a été tuée dans l’attentat. Il s’agit de Johanny Rosario Pichardo, 25 ans. Cette sergente était originaire de la ville de Lawrence dans le Massachusetts, et était née en République Dominicaine. Elle contrôlait les femmes et les enfants qui tentaient de fuir le pays, à l’une des portes de l’aéroport, une tâche pour laquelle elle s’était portée volontaire lorsque l’attentat suicide a eu lieu décrit le Boston Globe.

La sergente Johanny Rosario Pichardo était âgée de 23 ans. (photo US Marines)

Onze autres militaires américains ont été tués lors de cet attentat, donc cinq qui étaient âgés de 20 ans, et qui sont donc nés au moment du début de la guerre en Afghanistan, après les attentats du 11-Septembre.

Maxton Soviak avait 22 ans. Originaire de l’Ohio, il était un « Navy Hospital Corpsman », chargé de prodiguer des soins médicaux notamment.

Maxton Soviak était âgé de 22 ans. (photo US Navy)

Taylor Hoover avait 31 ans. Sergent-chef originaire de l’Utah, il était dans les Marines depuis 11 ans. « C’est un héros. Il a donné sa vie en protégeant ceux qui ne peuvent pas se protéger, en faisant ce qu’il aimait au service de son pays », a réagi son père.

Taylor Hoover était âgé de 31 ans. (photo US Marines)

Daegan William-Tyeler Page était un caporal de 23 ans qui servait dans le 2e bataillon du 1er régiment de Marines situé à Camp Pendleton, en Californie. Il a grandi Red Oak dans l’Iowa et dans la région d’Omaha. « Nos cœurs sont brisés », a avoué sa famille dans un communiqué. « Mais nous sommes reconnaissants envers les amis et la famille qui nous entourent pendant cette période. Nos pensées et nos prières vont également aux autres familles de la Marine et de la Marine dont les proches sont décédés aux côtés de Daegan. »

Daegan William-Tyeler Page avait 23 ans. (photo US Marines)

Ryan Knauss était un sergent d’état-major de l’armée de 23 ans, dans le commandement des forces spéciales. Il s’agissait de sa deuxième mission en Afghanistan. « Ryan était l’incarnation d’un soldat des forces d’opérations spéciales de l’armée, un témoignage du professionnalisme du corps des sous-officiers, et d’un mari et coéquipier inébranlable. Sa perte est dévastateur pour notre formation et notre famille militaire », a réagi le colonel Jeremy Mushtare.

Rylee McCollum était un Marine âgé de 20 ans. Sa femme doit accoucher dans trois semaines. « Il était tellement excité d’être papa », a confié sa sœur, Cheyenne McCollum. « Nous voulons nous assurer que les gens savent que ce sont les enfants qui se sacrifient, et qu’il a une famille qui l’aime, une femme qui l’aime et un bébé qu’il ne pourra jamais rencontrer ». Le militaire était originaire de l’État du Wyoming.

Rylee McCollum avait 20 ans et allait être papa. (photo US Marines/Facebook)

Kareem Nikoui avait lui aussi 20 ans. Originaire de Norco, près de Los Angeles en Californie, il était un Marine au grade de caporal suppléant. Il a envoyé des vidéos à sa famille quelques heures avant sa mort. Kareem « aimait ce qu’il faisait, il a toujours voulu être un Marine », a confié son père, sous le choc, au Daily Beast. L’homme met par ailleurs en cause le président américain qui « lui a tourné le dos [à son fils] », selon lui, précisant être un partisan de Donald Trump, l’ancien président.

Karim Nikoui avait 20 ans. (photo US Marines)

Jared Schmitz était également âgé de 20 ans quand il a été tué. Originaire de St. Charles, dans le Missouri, il était un Marines au grade de caporal suppléant. Il avait été envoyé en Jordanie avant d’être très récemment déployé en Afghanistan a précisé son père qui se dit « terrifié » par la perte de son fils. « Je n’ai pas de mots pour dire à quel point nous sommes bouleversés. Il était probablement l’une des personnes les plus cool et uniques que j’ai jamais rencontrées. Je suis très honoré de pouvoir l’appeler mon fils ».

Jared Schmitz était âgé de 20 ans. (photo US Marines)

Hunter Lopez avait 22 ans et était originaire de la Californie. Il avait travaillé dans la police à Riverside, avant de rejoindre les Marines en 2017. Le shérif de la ville a rendu hommage au caporal dans un communiqué sur Facebook : « Nous sommes navrés d’apprendre cette triste nouvelle à propos de Hunter, qui a choisi de mener une vie de service, d’altruisme, de courage et de sacrifice, comme ses parents ». Le père du défunt est un capitaine de police qui dirige le poste du shérif de la Vallée de Coachella depuis 1997.


David Lee Espinoza
, 20 ans, était un Marine originaire de Laredo, dans le Texas, à la frontière mexicaine. Il a grandi dans la commune de Rio Bravo. « M. Espinoza, un Marine de Laredo tué en Afghanistan, incarnait les valeurs de l’Amérique : courage, dévouement, service et bravoure. Lorsqu’il a rejoint l’armée après le lycée, il l’a fait avec l’intention de protéger notre nation et de manifester ses actes de service désintéressés », a souligné Henry Cuellar, élu démocrate à la chambre des représentants du Texas, dans un communiqué.

David Lee Espinoza avait 20 ans. (photo US Marines)

Humberto A. Sanchez était un caporal de 22 ans dans les Marines. Il était originaire de l’Indiana.

Humberto A. Sanchez était âgé de 22 ans. (photo DR)

Dylan R. Mérol était un caporal suppléant de 20 ans originaire de Rancho Cucamonga, en Californie. Il était affecté au 2e Bataillon, 1er Régiment de Marines. Sa mère, Cheryl, a expliqué à la chaîne locale Los Angeles CBS que son fils était « gentil, aimant » et « donnerait n’importe quoi à n’importe qui ». Alors qu’elle était interviewée, elle a souhaité montrer le dernier message que Dylan lui a laissé sur son téléphone. Il a écrit : « Maman, je ne pourrai pas te parler pendant un petit moment. Nous sommes envoyés à un autre endroit. Je t’aime et je te parlerai dès que je rentrerai à la maison ». Le défunt était à Kaboul depuis moins de deux semaines. Il souhaitait devenir ingénieur.

Dylan Merola avait 20 ans. (photo US Marines)

Au moins 160 Afghans ont également péri dans cet attentat suicide et près de 200 autres ont été blessés. L’attaque a été revendiquée par le groupe terroriste État islamique (EI).

Les États-Unis annoncent la fin des opérations d’évacuation

Le Pentagone a annoncé ce lundi soir que l’armée américaine avait quitté l’Afghanistan avec 24 heures d’avance. « Le dernier avion C-17 a décollé de l’aéroport de Kaboul le 30 août » à 19h29 GMT (22 heures, heure française), a déclaré le général Kenneth McKenzie lors d’une conférence de presse. « Si les évacuations militaires sont terminées, la mission diplomatique pour s’assurer que davantage de citoyens américains et d’Afghans éligibles voulant partir, continue », a précisé le général américain.

Toutefois, le Pentagone a admis que l’armée n’avait pas pu prendre en charge autant de personnes qu’il ne le voulait. Durant ces 18 jours, les avions américains ont évacué plus de 123 000 civils de l’aéroport international Hami Karzai, a mentionné le général Kenneth McKenzie.

L’armée américaine avait pénétré en Afghanistan le 7 octobre 2001, notamment pour éliminer Oussama Ben Laden, le leader du groupe terroriste Al-Qaïda, après les attentats du 11-Septembre qui ont fait près de 3000 morts.