Lance-roquettes, explosifs, munitions : un arsenal de guerre découvert à Marseille


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

Les policiers ont mis la main sur un arsenal de guerre dans le 15e arrondissement de Marseille ce samedi, dans un appartement squatté. Les enquêteurs cherchent désormais à déterminer la provenance de ces armes et ces équipements, mais aussi à quoi ils devaient servir.

La découverte est impressionnante. Deux lance-roquettes, des roquettes, quatre pains d’explosifs, des détonateurs, des centaines de munitions, une demi-douzaine de gilets pare-balles, des casques balistiques, des tenues de gendarmerie… C’est ce que les policiers ont découvert dans un appartement squatté du boulevard des Mûriers, dans le 15e arrondissement de Marseille ce samedi après-midi vers 14 heures, presque par hasard selon nos informations, confirmant celles du Monde.

Le propriétaire de ce logement a contacté les forces de l’ordre. Son appartement était squatté et il venait de faire appel à une société pour faire changer les serrures. C’est en ouvrant la porte qu’il a fait cette incroyable découverte.

Reste désormais à déterminer à quoi devait servir ces armes et cet équipement. Braquage ? Attaque de fourgon blindé ? Règlement de comptes ? Une source proche du dossier a indiqué au Monde qu’il pourrait s’agir d’un « stockage temporaire de matériel en transit pour le Rhône, où des équipes chevronnées se sont mises à attaquer des fourgons blindés, un type de criminalité qui avait tendance à décliner ces dernières années ». Des malfaiteurs armés ont tenté d’attaquer un fourgon banalisé de transport de fonds sur l’autoroute A7 la semaine dernière. Trois malfaiteurs ont rapidement été interpellés.

Pourrait-il s’agir, a contrario, d’une montée en puissance des narcotrafiquants, alors que les fusils d’assaut de type kalachnikov sont désormais devenus courants dans la citée phocéenne, théâtre de nombreux règlement de compte ces dernières semaines ? Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire.