L’homme interpellé à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès, son ADN ne correspond pas


Xavier Dupont de Ligonnès. (DR)

Les analyses ADN ont montré que le suspect interpellé à Glasgow (Écosse) ce vendredi soir, n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès.

Il n’y a désormais plus aucun doute : Xavier Dupont de Ligonnès n’a pas été arrêté. L’ADN du suspect arrêté, Guy Joao, ne correspond pas avec celui de Xavier Dupont de Ligonnès.

Les doutes étaient apparus dans la matinée ce samedi. La police écossaise a indiqué que la comparaison entre les empreintes de l’homme arrêté vendredi soir à l’aéroport de Glasgow, Guy Joao, et celles de Xavier Dupont de Ligonnès, matchait seulement sur 5 points sur les 12 nécessaires.

Plus tard, les vérifications ont montré que le passeport de Guy Joao n’était en fait pas volé. Les prélèvements réalisés durant la perquisition à son domicile à Limay, dans les Yvelines, ont ensuite permis de constater que ses empreintes ne correspondaient pas à celles de Dupont de Ligonnès.

Sa femme et ses quatre enfants retrouvés morts en 2011

Le 21 avril 2011, la police a retrouvé les corps sans vie de sa femme Agnès, 48 ans, et ses enfants, Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et Benoit Dupont de Ligonnès, 13 ans. Ils étaient enterrés sous la terrasse de la maison familiale du boulevard Schuman, à Nantes. Les victimes ont été tuées avec un 22 Long Rifle, vraisemblablement deux semaines plus tôt, entre le 3 et le 5 avril 2011, d’au moins deux balles dans la tête.


Xavier Dupont de Ligonnès est donc toujours recherché, visé par un mandat d’arrêt international.