Meurtre à Saint-Ouen : Attaqué par plus de 30 individus, l’homme a été poignardé une vingtaine de fois


Un homme âgé de 26 ans a été sauvagement tué dans la rue Claude Monnet à Saint-Ouen. (Google view)

Un homme de 24 ans a été sauvagement tué à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) ce dimanche soir. Alors que quatre suspects sont toujours en garde à vue, la piste d’un guet-apens ultra-violent se précise, sur fond de trafic de stupéfiants.

Ils n’ont laissé absolument aucune chance à leur victime. Selon nos informations, c’est un véritable guet-apens qui a été tendu aux deux hommes qui se trouvaient sur un point de deal, rue Claude Monnet dans la cité Cordon à Saint-Ouen, vers 22h20 ce dimanche soir.

Plus d’une trentaine d’individus ont surgi et ont attaqué les deux victimes, alors qu’une transaction était semble-t-il sur le point d’avoir lieu. Les acheteurs ont rapidement pris la fuite tandis que les agresseurs ont encerclé puis sauvagement attaqué les deux hommes. L’un, âgé de 24 ans, a été roué de coups et a reçu une vingtaine de coups de couteau, ainsi que de nombreux coups avec une batte de baseball autour de laquelle du barbelé avait été enroulé selon une source proche de l’enquête. Une scène digne d’un film d’horreur.

Les policiers ont tenté de le réanimer avant l’arrivée des secours. Malgré les efforts des secouristes, l’homme est décédé sur place des suites de ses multiples blessures. La seconde victime, elle aussi âgée de 24 ans, est grièvement blessée à la tête. Cette dernière a été conduite à l’hôpital, son pronostic vital n’est pas engagé.

L’attaque sanglante a été filmée

Les forces de l’ordre sont parvenues à interpeller quatre suspects qui tentaient de fuir. Âgés de 22 à 28 ans et déjà connus des services de police pour des faits liés aux stupéfiants, ils ont été placés en garde à vue pour « meurtre en bande organisée ». L’un des mis en cause est accusé d’avoir porté les coups de couteau, tandis qu’un second est soupçonné d’avoir utilisé la batte de baseball avec le barbelé, contre la victime.

Cette scène d’ultra-violence a été entièrement filmée par les caméras de vidéosurveillance de la ville. Les enquêteurs du Service départemental de police judiciaire de Seine-Saint-Denis (SDPJ 93) en charge des investigations pourront notamment s’appuyer sur ces images pour identifier les auteurs.

Une guerre entre bandes rivales

A l’origine de ce meurtre sauvage, une guerre entre bandes rivales sur fond de trafics de stupéfiants. Selon nos informations, il serait également en lien avec le meurtre de « Cyborg », cet homme de 35 ans tué à la Kalachnikov le 24 août 2019 à Aubervilliers. « C’est encore un match retour », déplore cette même source. Le 14 septembre dernier, ce sont deux jeunes de 17 et 25 ans qui avaient été tués dans une cave de la cité Soubise à Saint-Ouen. Les policiers avaient retrouvé une dizaine d’étuis de calibre 7,65 sur place.