Millau : Un adolescent avoue avoir tué sa belle-mère, la victime a reçu une trentaine de coups de couteau


Illustration. (Manuel Esteban/shutterstock)

La police avait découvert le corps ensanglanté d’une femme âgée de 39 ans dans un appartement de Millau (Aveyron) ce mardi matin. Le beau-fils de la victime a reconnu être l’auteur du meurtre.

La victime a été poignardée à de très nombreuses reprises. Dans un communiqué, le procureur de Rodez, Olivier Naboulet, a donné de plus amples détails sur le meurtre d’une femme de 39 ans, à son domicile de Millau, mardi matin. « Le 1er septembre 2020, peu avant 8h30, le commissariat de police de Millau a été alerté par un résident de l’immeuble où demeurait la victime : il avait entendu des cris et un bruit sourd provenant d’un logement voisin« , explique le magistrat.

La police s’est rendue sur place avant de tomber sur l’époux de la victime qui se trouvait à l’extérieur de l’appartement. Le logement était verrouillé de l’intérieur. « Après avoir en vain demandé à plusieurs reprises l’ouverture de la porte et tenté de rentrer, un policier réussissait à y pénétrer en passant par l’extérieur : il y constatait alors la présence du corps ensanglanté de la victime dans l’une des pièces du logement« .

Le suspect était « recroquevillé sur un lit »

Le tueur présumé âgé de 16 ans se trouvait dans le logement, « dans une chambre », « décrit comme étant recroquevillé sur un lit ». « Il ne présentait pas de trace ou tache visible de sang. Un couteau de cuisine (genre couteau à viande) était retrouvé sur un meuble de cette pièce« . Un médecin légiste a été dépêché sur place et a constaté le décès. La victime « allait avoir 40 ans dans les semaines à venir ».

L’adolescent ainsi que l’époux de la trentenaire ont alors été placés en garde à vue. « Les premières constatations techniques et scientifiques réalisées permettaient d’établir la présence de projections de sang à l’entrée du domicile », peut-on lire dans ce communiqué.


Il évoque « une situation de brimades et remontrances régulières »

Le suspect mineur est passé aux aveux. « Le beau-fils a reconnu être l’auteur de coups de couteau, sans être précis ni disert à ce sujet. Dans ses premières explications, celui-ci faisait état d’une situation de brimades et remontrances régulières. Les premiers témoignages varient sur la nature conflictuelle ou non des relations entre le jeune homme et sa belle-mère. »

L’autopsie a montré que la victime avait été poignardée à une trentaine de reprises selon le parquet.

Le mari de la défunte a été remis en liberté et ne fait l’objet d’aucune poursuite. La mère de l’adolescent paraissant vivre à l’étranger, n’a pas encore pu être contactée précise le parquet. La victime, son époux ainsi que le tueur présumé, sont de nationalité étrangère, ressortissants européens précise-t-on.

« Compte tenu de la qualification criminelle actuellement retenue (meurtre), il est fort probable que le parquet de Rodez se dessaisisse au profit de celui de Montpellier, pôle criminel, décision qui devrait intervenir au plus tard dès le début de matinée de ce jeudi«  a aussi indiqué Olivier Naboulet.