Montauban : Un policier de 47 ans décède de ses blessures après s’être pendu à son domicile


Le commissariat de Montauban. (capture écran Google)

La police nationale est une nouvelle fois confrontée au suicide de l’un des siens.

Un policier âgé de 47 ans affecté au commissariat de Montauban (Tarn-et-Garonne) est décédé des suites de ses blessures ce vendredi à l’hôpital apprend-on de sources policières.

Le fonctionnaire avait été pris en charge à son domicile ce lundi soir par les secours, alors qu’il avait tenté de mettre fin à ses jours par pendaison. Dans un état critique depuis plusieurs jours, Marc est décédé à l’hôpital de Montauban ce vendredi. Il était père de trois enfants. Le défunt a laissé un mot dont le contenu n’a pas été révélé.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les raisons du geste fatal du quadragénaire. Une cellule de soutien psychologique a également été ouverte au commissariat de Montauban. Marc travaillait au service général, en brigade de roulement.

Ses proches ont ouvert une cagnotte sur la plateforme Leetchi, en soutien à sa famille. Vous pouvez la trouver ici.


Au moins 29 suicides depuis le début de l’année

Il s’agirait du 29ème suicide dans les rangs de la police nationale depuis le 1er janvier selon un décompte non officiel. L’an passé, 59 policiers s’étaient donné la mort selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Le mois dernier, une jeune policière de 27 ans affectée au commissariat de Sartrouville (Yvelines) a mis fin à ses jours avec son arme de service.

Au début du mois d’août, le ministère de l’Intérieur a ouvert une ligne d’écoute pour les fonctionnaires de police victimes d’agressions ou de menaces. Elle est joignable au 0800 95 00 17, tous les jours de 5 heures à 23 heures. Une cellule de soutien psychologique est également disponible 24h/24. Les policiers peuvent la contacter en composant le 0805 230 405. Les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits ».