Mort d’Aurélie Fouquet : Redoine Faïd définitivement condamné à 25 ans de réclusion criminelle


Capture écran Interpol.

Le pourvoi en cassation de Redoine Faïd a été rejeté. La peine de 25 ans de réclusion criminelle pour le braquage raté qui avait coûté la vie de la policière municipale Aurélie Fouquet est donc définitive.


Après le rejet de son pourvoi en cassation, Redoine Faïd est donc condamné de façon définitive à une peine de 25 ans de réclusion criminelle pour le braquage raté qui avait conduit à la mort d’une policière municipale de 26 ans, Aurélie Fouquet.

Le coupable avait été condamné à 18 ans de prison en première instance. Une peine qui avait été aggravée à 25 ans de réclusion criminelle en appel, par la cour d’assises de Paris qui avait considéré que le braqueur multirécidiviste était « l’organisateur » d’une véritable « opération de guerre », qui aurait dû mener au braquage d’un fourgon blindé.

La Cour de cassation a également rejeté jeudi les pourvois de Rabia Hideur et de William Mosheh, condamnés respectivement à 25 ans et 6 ans de prison, rendant ces condamnations définitives.

La policière municipale Aurélie Fouquet a été tuée le 20 mai 2010 par les malfaiteurs.

Un braquage avorté

Les faits s’était déroulés le 20 mai 2010. Ce jour là, un groupe de braqueurs armés avait été repéré par la police. Ces derniers s’étaient alors lancés dans une course folle sur l’autoroute A4, en tirant sur les forces de l’ordre. Des automobilistes seront blessés, notamment l’un par balle au poumon.

Les auteurs s’étaient alors rendus à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), où des complices les rejoignaient avec une voiture. Les malfaiteurs avaient en quelques minutes transféré leur arsenal de fusils d’assaut, grenades et explosifs dans ce second véhicule, avant de mettre le feu à leur fourgonnette.

17 impacts de balles

C’est à ce moment là qu’Aurélie Fouquet était arrivée sur les lieux avec son collègue. Pensant à un accident, les deux policiers municipaux ne s’étaient pas méfiés. L’un des malfaiteurs avait alors ouvert le feu avec sa Kalachnikov, tuant Aurélie Fouquet. 17 impacts de balles avaient été retrouvés sur la voiture des policiers.

Une double évasion et deux autres condamnations à 10 ans de prison

Redoine Faïd s’est évadé de la prison de Réau de façon spectaculaire le 1er juillet 2018, aidé par un commando qui avait pris en otage un pilote. Il avait été interpellé trois mois plus tard à Creil (Oise). En mars 2017, le braqueur multirécidiviste a été condamné à une peine de 10 ans de prison. M. Faïd a fait appel de cette décision.

Ce n’était pas la première fois qu’il s’évadait. En effet, cinq ans plus tôt, le 13 avril 2013, Redoine Faïd s’était enfui de la prison de Lille-Séquedin (Nord) après avoir pris quatre surveillants pénitentiaires en otage. Il avait utiliser des explosifs pour faire sauter des portes de la prison. Le braqueur a là aussi choisi de faire appel après avoir été condamné en mars 2017, à 10 ans de prison.

Enfin, Redoine Faïd sera jugé cette année pour l’attaque d’un fourgon blindé en 2011 dans le Pas-de-Calais. Il avait été condamné à 18 ans de prison en première instance.