Paris : Armés d’une hache et d’un marteau, quatre hommes pillent une bijouterie, le butin atteint 500 000 €


Illustration. (shutterstock)

Quatre individus au visage dissimulé ont attaqué et pillé une bijouterie dans le IIe arrondissement de Paris ce mardi soir. Le butin est estimé à environ 500 000 euros.


Les malfaiteurs avaient bien préparé leur acte et ce vol à main armée n’a duré que quelques minutes. Une bijouterie située sur le IIe arrondissement de Paris, a été attaquée par quatre individus juste avant 18 heures, alors que les employés étaient en train de fermer leur boutique.

Deux des auteurs sont arrivés soudainement sur un scooter de type Yamaha TMax. En utilisant une hache, un marteau et un tournevis, ils ont brisé la porte d’entrée qui venait d’être verrouillée. Les deux autres complices sont arrivés dans le même temps sur un scooter. Trois malfaiteurs ont pénétré dans l’établissement. Le quatrième est resté sur le trottoir.

Le trio a brisé les vitrines pour s’emparer des bijoux. Les employés et le gérant ont été forcés d’ouvrir le coffre-fort. Plusieurs milliers d’euros qui se trouvaient à l’intérieur ont été dérobés. Selon les premiers éléments, les malfaiteurs – qui étaient casqués et gantés – auraient mis leur butin dans des sacs de la société Deliveroo. Une stratégie souvent utilisée par les dealers, qui pratiquent des livraisons à domicile (surnommée « Uber shit »), qui a pour but de ne pas attirer l’attention des forces de l’ordre, dans le flux de circulation.

Pas de blessé

Moins de quatre minutes après le début de ce vol à main armée, les malfaiteurs ont pris la fuite sur leurs deux-roues, avec leur butin, dans deux directions différentes. Une dizaine de personnes se trouvaient sur place au moment des faits, dont des clients. Ces dernières sont sous le choc. Il n’y a pas eu de blessé durant l’attaque.


D’abord estimé à près de 200 000 euros, le butin atteint 500 000 euros indique une source proche de l’enquête. Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne (DRPJ). Les enquêteurs pourront notamment s’appuyer sur les vidéosurveillances de la ville de Paris.

Le mois dernier, à deux pas de l’Arc-de-Triomphe, sur l’avenue Victor-Hugo (XVIe), une bijouterie avait été braquée par deux individus. Le butin a été évalué à environ 250 000 euros.