Policier grièvement blessé après un tir accidentel à Suresnes : une enquête ouverte et confiée à l’IGPN


Illustration. (PhotoPQR/Maxppp)

Un policier est toujours dans un état grave à l’hôpital après avoir été blessé par un tir accidentel ce vendredi à Suresnes (Hauts-de-Seine), au cours d’un entraînement. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête qui a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Un terrible accident s’est produit durant un entraînement du groupe de soutien opérationnel (GSO) de la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) de Paris ce vendredi en début d’après-midi, sur la commune de Suresnes. Un policier a accidentellement fait feu avec son arme de poing Sig Sauer, blessant grièvement l’un de ses collègues au niveau du dos.

La victime a été transportée à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris (XVe) dans un état grave, où elle a été opérée alors que ses jours étaient en danger. Son pronostic vital serait toujours engagé ce samedi matin indique une source judiciaire. « Il doit être opéré de nouveau ce dimanche et son état reste grave, il a été placé dans un coma artificiel », précise une source policière.

Une enquête a été « ouverte en flagrance pour ces faits qualifiés de blessures involontaires par violation délibérée d’une obligation de sécurité et mise en danger » indique le parquet de Nanterre à Actu17. Les investigations ont été confiées à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).